Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2007 5 12 /10 /octobre /2007 12:41

 

Enfin un excellent album de l'immâturité...


Artiste : Mademoiselle K
Titre : Ca me vexe
Label : Emi
2006

347579866-L.jpg



  Quand un album sort et qu'il transforme totalement l'univers musical de son artiste, on a coutume de parler "d'album de la mâturité".
  A rebours, je pense qu'on devrait parfois parler "d'album de l'immâturité" sans déclencher de querelle chez le politiquement correct.
  Le terme pourrait être péjoratif : quand il qualifierait par exemple le premier album de Naast.
  Il pourrait également devenir extrêmement positif : parlons de Mademoiselle K.

  Il était une fois Katerine qui voulait devenir prof. Manque de bol, elle se plante au CAPES. Toute femme confrontée à cette situation serait vite tentée par la solution évidente : la déprime. Katerine n'échappe pas à cette règle.
  Finalement, elle comprend qu'il faut passer à autre chose, de totalement différent peut-être. Ni une ni deux, elle se coupe les cheveux, branche sa gratte électrique, et gueule sa déprime dans un micro.
  Le micro vient se planter sur une scène, et Katerine continue à gueuler. Elle s'est même trouvé un joli pseudo : Mademoiselle K. Les scènes succèdent aux autres et Mademoiselle K communique son univers plein d'angoisse, de colère et de cynisme, plein d'humanité en somme, lors de festivals.
  Et puis un jour, certaines radios bien intentionnées, Oui-fm par exemple, décident de présenter à un très grand public ce nouveau talent. Et ca marche. Et pour cause.
  Après avoir planté le micro en studio, l'album est maintenant un succès incoutournable et la demoiselle est maintenant de tous les festivals.
  Et aura finalement reconstitué par ce gigantesque auditoire l'énorme classe dont elle voulait être prof.

  Pourquoi on aime Mademoiselle K et son premier album ? Parce qu'ils nous ressemblent. Parce qu'elle a des défauts et des qualités, parce qu'elle parle de déprime amoureuse ou professionnelle, de colère, de rage, de jalousie, d'amour. Parce que le crescendo va bien à sa voix. Parce qu'elle dissimule sa sincérité derrière un cynisme des plus touchants. Parce qu'elle cache derrière sa froideur une générosité hallucinante.
 
  Riffs énergiques et péchus, quasi hystériques sur lesquels on ne peut s'empêcher de danser quand on écoute cet album, immanquablemment en boucle. Textes violents et vindicatifs comme une révolte d'adolescente, oui, mais une révolte d'adolescente commentée par l'adulte qui se cache en elle.
  Humour, règlements de comptes, autocritique, érotisme, déprime, émotion, rage, mal-être, optimisme, tout est là et tout se communique et nous rappelle notre propre vie. Ou tout du moins nous assimile de jolie façon à sa vie à elle.

  Une ambiance particulière, pesante et prenante, qu'elle retranscrit sur scène par un monde personnel totalement à l'ouest et assez déstabilisant pour le public. Mais on se prend d'amour pour cette femme humaine avant d'être une artiste.

mle-k.jpg

Liste des pistes :
 01 - Reste là
 02 - Ca sent l'été
 03 - Ca me vexe
 04 - Le cul entre deux chaises
 05 - Creve
 06 - Grimper tout là-haut
 07 - Jalouse
 08 - Fringue par fringue
 09 - A l'ombre
 10 - A côté
 11 - Plus le coeur à ça
 12 - Final

Par Robert Mudas

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Fei 23/10/2007 21:13

Je l'ai vue y a environ 2 ans, à la House of live à Paris, j'avais bien aimé. Chui trop un découvreur de talent !!!! ^^

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher