Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 16:30

« Lorsqu’on s’amuse au jeu des trônes, il faut vaincre ou périr, il n’y a pas de moyen terme. »

 

Une saga Romanesque de George R. R. Martin

Titre original : A Song of Ice and Fire

7 tomes prévus, 5 publiés.

Première date de parution : 1996

 

http://www.pygmalionfantasy.com/IMG/jpg/9782756408101_LeTroneDeFerIntegrale1_CouvBD_2012.jpg 


  Difficile de passer à côté du phénomène Game of Thrones en ce moment… Non contente d’être une des meilleures séries télévisées, cette œuvre complexe et subtile, qui redore le blason de la medieval-fantasy après le passage des gros sabots des adaptateurs de Tolkien (allez, attaque gratuite pleinement assumée !), était à l’origine un succès littéraire que l’on doit au génial George R. R. Martin.

  Comme beaucoup, je pense, j’ai découvert l’existence de cette saga par la série télévisée que j’ai tout bonnement adorée. J’ai donc eu l’envie et la curiosité de voir la base et le travail des scénaristes, et me suis lancé dans la lecture du premier tome de la saga. Vite suivi par les autres…

 

http://www.babelio.com/couv/CVT_Le-Trone-de-fer-tome-6--Intrigues-a-Port-Real_1627.jpeg

 

  Je ne vais présenter que brièvement l’histoire de la saga du Trône de Fer, car cela a déjà été fait sur le blog pour la série télévisée : sept royaumes, beaucoup de prétendants, des complots, des familles rivales, des alliances plus ou moins éphémères, des menaces plus ou moins magiques, des dragons qui grandissent petit à petit, un nain cynique et une espérance de vie vachement courte quand même.

  Ce qui étonne quand on lit le trône de fer, c’est l’aspect « fantasy » très léger par rapport à l’aspect « medieval ». Les dragons, marcheurs blancs ou autres sorcières rouges arrivent finalement assez tardivement, et même si leur rôle est important il l’est tout autant que celui d’autres personnages ou événements moins surnaturels. C’est que l’auteur prend son temps et a volontairement choisi de jouer plus sur des intrigues de conspirations humaines que sur les affrontements entre races adverses. Donc pas de trolls ni d’elfes ici, et le seul nain ne creuse même pas dans une mine, c’est dire. Pas de ça mais une richesse au niveau de l’univers et de sa géopolitique assez vertigineuse.

 

http://www.renders-graphiques.fr/image/upload/normal/Stark.png

 

  Il faut savoir que le projet de la lecture de cette œuvre est rudement chronophage et demande un vrai suivi. L’auteur prend son temps et ne lésine pas sur le nombre de personnages. Si bien que l’œuvre prévue en trilogie au départ comportera au final sept tomes aux dernières nouvelles. Ce sur quoi l’auteur ne lésine pas non-plus, c’est sur la disparition de ses personnages. Difficile de prédire qui est le « héros » de cette histoire et qui sera toujours là dans les toutes dernières pages car certains rebondissements ont une propension assez forte à tuer un personnage qu’on croyait central et important. C’est à mes yeux ce qui a fait le succès de la série, après l’étonnement de la fin de la première saison.

  La comparaison avec la série est inévitable. Et bien je m’aperçois à la lecture que les scénaristes ont fait un travail d’adaptation assez brillant : les événements, les personnages ont été réagencés afin de mieux équilibrer la narration et les rendre faciles à suivre pour un spectateur. Il faut savoir que les romans sont écrits en chapitres axés sur différents personnages. C’est aussi le rythme de la série télévisée, évidemment, mais certains tomes ne comportent que peu (voire pas du tout à partir du quatrième !) d’intervention de certains personnages. Pour donner un exemple, Daenerys, qui est un peu l’emblème de la série télévisée, a un rôle bien moindre dans les romans où elle apparaît finalement assez peu. A contrario, Sansa est bien plus pertinente et intéressante dans le roman : difficile de rendre dans la série son évolution silencieuse et intérieure, et je crois que le public ne cesse de la considérer comme une tête à claques alors qu’elle mûrit de manière beaucoup plus pertinente dans le roman.

 

http://ifisdead.net/wp-content/uploads/2012/08/le-trone-de-fer-tome-14-les-dragons-de-meereen-georges-martin-couverture.jpg

 

  Dernière chose à ajouter : attention à la traduction des romans, vraiment piteuse. On a parfois l’impression d’un "google translate" tellement certains mots totalement inconnus sont récurrents : andouillers, estramaçons pour ne citer qu’eux… Oui on est face à un vocabulaire médiéval, mais on sent la traduction abusive à plusieurs reprises, et même dans certaines tournures de phrases très maladroites. C’est d’autant plus dommage que les dialogues montrent que l’écriture de George R. R. Martin est très subtile.

  Si cet article vous a donné envie de lire cette saga, sachez que vous avez alors plusieurs choix : la lire en version originale  pour éviter ces problèmes ou en version française. Si vous choisissez le français, vous aurez à nouveau deux choix : lire les énormes intégrales qui suivent la parution originale, ou lire les romans plus légers en format poche, au risque de voir une intégrale divisée en 2, 3 ou 4 tomes. C’est la solution que j’ai choisie par confort de lecture (tomes beaucoup plus légers !) mais la fin d’un livre n’est en rien la fin d’un volume normal donc elle nous laisse forcément sur notre faim.

  La présentation des tomes qui va suivre va tenter de clarifier tout cela :

 

Volume 1 : A Game of Thrones

Publié en français en intégrale 1 ou en deux tomes : Le Trône de fer et Le Donjon rouge.

 

Volume 2 : A Clash of Kings

Publié en français en intégrale 2 ou en trois tomes : La Bataille des Rois, L’Ombre maléfique et L’Invincible Forteresse.

 

Volume 3 : A Storm of Swords

Publié en français en intégrale 3 ou en quatre tomes : Intrigues à Port-Réal, L’Epée de feu, Les Noces pourpres et La Loi du régicide.

 

Volume 4 : A Feast for Crows

Publié en français en intégrale 4 ou en trois tomes : Le Chaos, Les Sables de Dorne et Un festin pour les corbeaux.

 

Volume 5 : A Dance with Dragons

Publié en français en intégrale 5 ou en trois tomes : Le Bûcher d’un roi, Les Dragons de Mereen et Une danse avec les dragons.

 

Volume 6 à paraître : The Winds of Winter

Volume 7 à paraître : A Dream of Spring

 

http://www.trone-de-fer.fr/wp-content/uploads/2012/05/trone-de-fer-livre-vo-vf.jpg

 

Par Robert Mudas

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher