Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 09:25

Petite croisière à la recherche du One Piece…

    Il y a peu, vous avez eu l’occasion de lire un long article sur One Piece, cette excellente série manga. L’article s’éternisant, j’ai remis à plus tard la description de ses arcs narratifs. Mais je ne vous ai pas oubliés, bande de joyeux lecteurs silencieux. Voici donc une liste des arcs et des tomes totalement arbitraire et personnelle basée sur ma compréhension de l’histoire.

 

http://l.lazerus.free.fr/images/OnePieceSuite.jpg

 

Arc Colonel Morgan (tome 1)
    Cet arc très rapide permet de poser les bases de l’univers et de rencontrer deux des personnages principaux : Luffy et Zorro. A côté on retrouvera des ennemis très caricaturaux mais amusants, Arbyda, Morgan et Hermep, ainsi que Kobby qui, à mon humble avis, aura son rôle à jouer dans la fin de la série. Je crois que c’est la complicité naissante entre Zorro et Luffy qui m’a particulièrement attaché dès le début de la série, leur rencontre étant très belle.

Arc Baggy le Clown (tomes 1 à 3)
    La voleuse Nami rejoint la bande (mais avec réserve) pour affronter le très fun Baggy le Clown et sa troupe de pirates violents et fous. Cette histoire qui dure trois tomes est vraiment enthousiasmante et la confrontation entre le naïf Luffy et le machiavélique Baggy est excellente. Le personnage de Nami a de plus totalement sa place dans l’histoire et dans l’équipe, et il est amusant de voir combien elle est différente des deux premiers, mais cela sera encore plus développé plus tard.

 

http://img2.wikia.nocookie.net/__cb20111127191023/onepiece/fr/images/4/41/Arc_Baggy_le_Clown.jpg

 

Arc Capitaine Crow (tomes 3 à 5)
    Luffy et ses compagnons débarquent sur une nouvelle île et font la connaissance de Usopp, attachant menteur. Ce personnage n’est clairement pas mon préféré au départ mais l’ennemi de cet arc est extrêmement charismatique et la construction scénaristique rend ce passage plutôt intéressant. Deux nouveaux membres rejoignent l’équipage au final : Usopp et le Vogue Merry !

Arc Baratie (tomes 5 à 8)
    L’équipage atteint le restaurant flottant du Baratie et on devine dès le début qu’encore une fois ils en sortiront avec un nouveau compagnon. Cet arc est l’exact opposé du précédent : l’ennemi n’est que peu charismatique à mes yeux et l’intrigue traîne un peu et manque d’intérêt. Cependant le personnage de Sanji (et sa belle relation avec Zeff) est impressionnant et excellent, j’adore ce qu’il apporte à l’équipage depuis son arrivée.

Arc Arlong Park (tomes 8 à 11)
    Cette fois-ci il s’agit encore une fois de libérer un endroit du joug tyrannique d’ennemis puissant, mais cet arc est un peu particulier car aucun nouveau compagnon ne les rejoindra, c’est plutôt un ancien personnage qui est développé et secouru.
    Le passé de Nami est donc approfondi et c’est extrêmement intéressant et touchant (cette scène où Luffy donne son chapeau à sa navigatrice…), d’autant plus que l’ennemi Arlong est charismatique et amène dans l’univers de One Piece les Hommes-Poissons qui auront clairement leur importance ensuite.

 

http://img2.wikia.nocookie.net/__cb20100307030332/onepiece/es/images/4/44/Arlong-1-.png

 

Intermèdes vers la Route de tous les perils (tomes 11 à 12) :   
Ces deux tomes sont un peu longs et sont destinés à marquer une rupture entre les premiers arcs sur East Blue marquant la rencontre des 5 premiers personnages et le passage à la route de tous les périls. Le passage à Loguetown et la rencontre de Laboon feront donc un peu office de remplissage, mais un remplissage plutôt réussi cependant et permet de sortir un temps du schéma arrivée / tapage des méchants / nouveau compagnon.

Arc Baroque Works (tomes 12 à 15) :
    Cette fois-ci, les pirates ne vont pas affronter des ennemis sur une île mais sur plusieurs, car c’est toute l’organisation de chasseurs de primes Baroque Works qu’ils se mettent à dos. Le passage sur Whiskey Peak et Little Garden est bien écrit et bien construit et propose un début de saga très intéressant menant à Alabasta. Cependant, la foire aux monstres commence un peu avec les pouvoirs parfois extravagants des membres de Baroque Works.

 

http://www.damianomx.altervista.org/anime/one_piece/baroque.jpg


Arc Royaume de Drum (tomes 13 à 15) :
    J’ai du mal à comprendre, et donc à apprécier, cet arc qui marque selon moi une pause inappropriée au sein de l’intrigue d’Alabasta. Certes cette pause a le bon goût d’amener dans l’équipe l’adorable Tony-Tony Chopper mais j’ai tendance à trouver que le combat contre des ennemis ridicules jette un froid (ça tombe bien pour une île hivernale) sur l’intrigue de Baroque Works et Alabasta. C’est à mes yeux une des seules fausses notes dans la construction de l’intrigue.

Arc Alabasta (tomes 17 à 24) :
    Je crois qu’on a là un des sommets de la série One Piece. Les héros doivent s’améliorer et s’organiser pour sauver le royaume d’Alabasta, secourir la sympathique Vivi, affronter les pouvoirs de Baroque Works, et rencontrer leur premier capitaine Corsaire, le puissant Crocodile.
    Dès la première rencontre entre Crocodile et Luffy, où notre héros est vaincu, on peut comprendre que l’arc est fait pour durer et veut amener un peu de difficultés face aux héros. Tous vont donc devoir se donner dans des combats épiques qui ferment une intrigue aux enjeux politiques intéressants.
    Encore une fois, c’est pour moi un des passages les plus réussis de la série. Bravo Oda !

 

http://mention.sophie.perso.neuf.fr/onepiece/Image/bw.png


Arc Skypiea (tomes 24 à 32)
    Je compte dans cet arc toute l’histoire préliminaire sur l’île Jaya et l’histoire sur l’île céleste Skypiea. Les deux sont très longues, trop à mon goût. En soi, l’arrivée sur l’île céleste fait rêver, la présence de Nico Robin dans l’équipe lui donne un charme indéniable, l’histoire de Norland est touchante même si un peu anecdotique, les affrontements-épreuves des généraux d’Ener sont passionnants et le dieu foudroyant est en lui-même un excellent adversaire. Mais après l’excellente histoire d’Alabasta j’ai été un peu déçu par cet arc qui n’avait pas selon moi les mêmes qualités d’écriture.

Arc Davy Back Fight (tomes 32 à 34) :
Après deux très longs arcs, la compétition entre les équipages du chapeau de paille et du renard argenté est totalement jubilatoire. Une pause plus qu’agréable et à l’humour ravageur.

Arc Water Seven / Enies Lobby (tomes 34 à 46) :
    Voilà à nouveau un arc long, long, très long, trop long. Bon, on pardonne aisément parce qu’on retourne dans le « très bien écrit ». Entre l’histoire de Robin (j’ai déjà dit que j’en étais tombé amoureux ?), la Franky Family, le CP9, la beauté de la ville inspirée de Venise, l’histoire de Tom, la dispute entre Luffy et Usopp (magnifique scène…), le train des mers, le Roi Dutir, et j’en passe, cet arc interminable propose beaucoup d’intérêt et de magnifiques affrontements dans sa deuxième partie. Je trouve cependant que la première partie était une trop longue introduction et que les combats n’avaient pas forcément à attendre l’arrivée sur Enies Lobby. Mais Sanji remontant le train vaut son pesant de cacahuètes, même si cette expression devrait être bannie de la langue française tellement elle craint.
A partir de cet arc, on remarque que tous se sont beaucoup améliorés (c’est par exemple la première transformation monstrueuse de Chopper), et le cyborg Franky va donner à l’équipage son énergie, son humour, sa force et, bien sûr, son magnifique slip.

 

http://media.animevice.com/uploads/0/4479/141115-onepiece_enislobbyarc.jpg


Arc Thriller Bark (tomes 46 à 50) :
    En voilà un arc étrange et original ! Oda a envie de surprendre et de s’amuser et propose donc dans cet arc à la trame plutôt classique (affrontements pour toute l’équipe et arrivée d’un nouveau et dernier compagnon à la fin) une parodie des genres fantastique et horrifique. Tous les codes sont là mais poussés à la caricature, et les zombies nous font penser aux danseurs du clip de Michael Jackson (qui a clairement inspiré le nom de l’île qui n’en est pas vraiment une). Il y a de très bonnes idées et une ambiance loufoque et grotesque vraiment amusante mais il faut se rendre à l’évidence : c’est loin d’être l’arc le mieux écrit. Mais sûrement un des plus drôles : je me souviens avoir tellement ri quand les membres de l'équipage sauf Robin ont voulu former un Mégazord...
    Le nouveau compagnon est loin d’être mon préféré (c’est peut-être même le membre de l’équipage que j’aime le moins) mais son intégration au sein de l’équipage est sympathique. A noter la première apparition de Kuma à la fin de l’arc, qui est peut-être le meilleur moment de l’arc.

Arc Sabaody (tomes 50 à 53) :
    Cet arc de transition commence par une rencontre très drôle avec Duval, qui a une dent contre Sanji pour une raison qui me fait encore rire aujourd’hui. On en apprend plus sur les hommes-poissons, on a le plaisir de revoir Octo cette fois-ci en tant que type sympa, on comprend un peu mieux la géopolitique du monde de One Piece par la rencontre avec les dragons célestes sur l’archipel Sabaody, on rencontre enfin une sirène, on en apprend plus sur Gold Roger grâce à Raylegh et surtout on rencontre les Supernovae, capitaines à la prime montante rivaux de Luffy. La scène de l’alliance éphémère entre Law, Luffy et Kidd est particulièrement jubilatoire par exemple. En réalité, One Piece marque là un tournant : son univers s’étoffe, de futurs personnages marquants apparaissent et pour la première fois depuis longtemps la rivalité se fait durement sentir pour Luffy. L’arc se termine de façon extrêmement surprenante et marque un grand tournant dans la série, inattendu et osé. Pour le coup, on peut difficilement reprocher à Oda de ne pas prendre de risques…

 

http://www.yozone.fr/IMG/jpg/one-piece-480.jpg


Arc Amazon Lily (Tomes 53 à 54) :
    Arc court et léger racontant la rencontre entre Luffy et la capitaine corsaire Boa Hancock. Ca se laisse lire, d’autant plus que c’est amusant et ça a le mérite de ne pas trop traîner en longueur.

Arc Impel Down / Marineford (Tomes 54 à 59) :
    On repart sur un long arc, et c’est d’autant plus osé que Luffy est maintenant seul. Enfin « seul » : sans son équipage en tout cas, car Oda a la bonne idée de ramener aux côtés de Luffy beaucoup d’anciens ennemis alliés pour l’occasion (sans parler de l’incroyable Jinbei). C’est une riche idée, qui permet de vaincre le côté manichéen qu’on aurait pu voir avant. L’arc traîne un peu en longueur (surtout car il faut se passer des autres personnages !) et il faut supporter Ivankov (j’ai du mal, je l’avoue, avec l’humour sur les travelos…) mais il propose de bonnes idées, de riches personnages et se termine sur un affrontement grandiose entre tous les pouvoirs de l’univers One Piece. L’ellipse commence alors et marque la fin de la première ère.

 

http://www.1999.co.jp/itbig12/10128627a.jpg


Arc Retour sur le passé de Luffy (Tomes 59 à 61) :
    Cet arc de transition nous raconte enfin, après tant d’histoires, la jeunesse de Luffy et ses liens avec Ace. C’est trop long à mon goût (surtout qu’on attend encore des nouvelles des autres personnages !) mais pas du tout inintéressant.

Arc Ile des Hommes-Poissons (Tomes 61 à 66)
    La voilà enfin, la réunion tant attendue de tout l’équipage ! Et en tant que lecteur je suis mitigé car je suis ravi de tous les revoir mais, ellipse oblige, tous ont bien changé, presque trop à mon avis… Seul Usopp y gagne carrément en classe, car à côté Franky est beaucoup trop Transformers et les filles ont perdu de leur charme pour des formes clairement exagérées…
    L’escale suivante, annoncée depuis longtemps, est l’île des Hommes-Poissons. Son histoire ne manque pas d’intérêt mais j’ai trouvé les personnages un peu faciles (les ennemis n’avaient pas le charisme d’Arlong par exemple) et les combats facilement menés.  Certes, l’équipage a progressé mais il n’y a presque du coup aucun enjeu dans cet arc rapidement résolu. Une réintroduction, en quelque sorte, un peu longue à mon goût.

Arc Punk Hazard (Tomes 66 à 70)
    En voilà une histoire qui redevient intéressante ! Les intrigues du nouveau monde commencent à apparaître avec une alliance enthousiasmante entre Law et Luffy et le retour de Smoker et Tashigi dans l’intrigue. L’ennemi est encore une fois faible mais tout amène petit à petit à une confrontation contre Doflamingo qu’on devine beaucoup moins aisée. L’humour est de plus au rendez-vous avec l’inversion entre les corps et les esprits, plutôt fun, et la présence du samouraï Kinemon apporte un nouveau monde à cet univers.

 

http://img3.wikia.nocookie.net/__cb20130218141844/onepiece/fr/images/1/10/PunkHazardArc.png

 

A suivre...

 

Par Robert Mudas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher