Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 18:09

Le petit bonhomme en bois ...

Album : The Golden Age

Label : Green United Music

 

http://bretagne.france3.fr/sites/regions_france3/files/styles/top_big/public/assets/images/woodkid.jpeg?itok=2YaetX20

Un célèbre cowboy expliquait dans un film qui ne l'est pas moins qu'il y a 2 catégories de personnes : ceux qui ont un pistolet, et ceux qui creusent.

Dans la musique comme dans le cinéma, il y a deux catégories d'artistes : les laborieux (qui touchent parfois le fond, à forcer de creuser) et ceux qui sont touchés par la grâce.

L'artiste dont je vais vous parler est clairement à classer dans la deuxième catégorie, tant sa musique va selon moi marquer son époque.

Woodkid, de son vrai nom Yoann Lemoine, s'est d'abord fait connaitre comme clippeur.

Originaire de Lyon, né en 1983, il est avant tout un artiste de son temps, moderne, mélangeant une formation en conservatoire et un apprentissage autodidacte de la musique (par exemple sur Playstation avec le jeu Music), nourri à la source musicale du Web, de MTV, des influences bien souvent mainstream.

Et malgré cela, sa grande force aura sans doute été de digérer l'ensemble et d'en faire une production hautement personnelle et terriblement originale.

De sa formation artistique (école d'art à Lyon), il a saisi l'opportunité de travailler avec Besson (mais pas trop longtemps apparement), puis dans le milieu de la musique, ce qui lui a permis de réaliser des clips, d'abord pour Yelle, puis ensuite pour des artistes tel que Lana Del Rey, Katy Perry ou Moby.

Ses clips, c'est par là.

De son propre aveu, ces années et ces expériences lui ont permis d'apprendre le fonctionnement du monde de la musique. Et lorsqu'il a eu l'envie de faire un projet plus personnel, il a utilisé tous les moyens modernes pour pouvoir conserver sa liberté et faire son album à sa manière.

Son premier clip tiré de Golden Age a ainsi été largement diffusé sur Facebook, gagnant en notoriété à chaque partage et permettant à de plus en plus de gens de découvrir sa musique hors norme.

Car oui, la musique de Woodkid est atypique.

Bien loin des tendances électro qui font la réputation des artistes français, Woodkid s'appuie sur une orchestration presque classique, utilisant notamment des percussions et des cuivres de manière à retranscrire un maximum d'émotions, des émotions qui passent également par sa voix. 

À l'écouter, on a l'impression d'avoir une bande originale de film et ce sentiment est renforcé lorsque l'image vient compléter la musique.

Les clips de Woodkid sur The Golden Age sont presque des courts métrages. Ils racontent une histoire tantôt triste, tantôt violente, tantôt épique ...

Tout en noir et blanc, d'une élégance folle, ils nous font aimer en quelques minutes ces personnages dont on ne connait rien si ce ne sont ces quelques instants, sans doute parce que l'artiste ne conçoit pas la musique sans l'image. Et c'est aussi ce qui fait sa force. Il est "multi média".

Clairement, je trouverais scandaleux qu'il ne soit pas présent dans la sélection des meilleurs clips des Victoires de la musique, par exemple (avec "Eolienne", de Gaëtan Roussel) et/ou dans la révélation de l'année.

Mais pour cela, encore faudrait il que les Victoires de la musique aient un sens, mais c'est un autre débat.

Bref, pour revenir à Woodkid, d'un point de vue artistique, je ne vous conseille pas, je vous ordonne d'écouter The Golden Age, album de l'année 2013 sans aucune hésitation.

Filez sur Youtube vous faire une idée. Et si l'ensemble vous plaît, intéressez vous à ce "petit bonhomme" que je trouve très touchant, très honnête dans sa démarche. On est loin des stars habituels, des morceaux ou des albums formatés. 

J'ai choisi d'occulter volontairement certains points de sa bio ou de sa carrière (comme l'origine de l'influence de la culture slave sur son travail, par exemple) afin de laisser une part de mystère.

Pour ne rien vous cacher, dans un mois, j'aurai le plaisir de le voir en concert et j'attends ce moment avec une grande impatience, parce que de ce que j'ai pu voir, il apporte un soin particulier à ses lives.

Je m'attends donc à passer une excellente soirée, et je vous souhaite d'en faire de même à l'écoute de ce très très bon premier opus.

Un album culte que je pense écouter pendant de très nombreuses années.

 

Par Maël.

 

PS : je n'ai pu résister à l'envie de vous mettre ce qui est le plus beau morceau de l'album, "Conquest of Spaces". Si nous n'aimez pas, je ne vous parle plus.

Allez un petit dernier pour la route :

Partager cet article

Repost 0
Published by Maël - dans Musique
commenter cet article

commentaires

mariages franco-russes 27/01/2014 12:56

j'aime beaucoup !

Darkim 07/11/2013 18:29

Je ne connais que très peut de ses morceau en définitive.
J'aime enormément les atomosphère qui ce dégage de ses morceau .
Mais en faite je ne peut écouté qu'une seule morceau a la fois . car j'ai a chaque fois la désagréable impression qu'en j'en écoute 2 d'affilé d'écouté un remix du premier.

Mais il reste tout de même un excellent artiste qui met l'image au même niveau que le son , et c'est peut etre ça qui renforce cet impression d'écouté une musique de film . Ou plutôt l'inverse ,
parce que justement ces musiques sont empreint de cet atmosphère unique, qu'un support en image ne peut qu'être a la hauteur d'une aura filmique.

Je me souviendrais toujours du choc musicale que j'ai eu la première fois que j'ai vu/entendu "Iron".... pour moi elle est ça plus belle réussite .
Pour "run boy Run" qui n'est que la suite logique de "Iron" ,en faite , elle me touche surtout car elle me replonge dans mes souvenir d'enfance et notament ds un de mes film préféré , qui a eu une
influence certaine sur mon imaginaire "l'histoire sans fin ".


Sinon le débat concernant les victoires de la musique ...si on été honneté on appelerais ça les Victoire des Label ...mais pas de la musique^^

Darkim

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher