Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 décembre 2013 4 12 /12 /décembre /2013 11:35

De la Comté, par Rivendell, jusqu'aux Chutes du Rauros...

 

001.JPG

 

Ce ciné concert du premier volet de la célèbre trilogie s'est tenu pour la première fois à Paris de 24 au 27 Octobre 2012 au Palais des Congrès. Elle avait été présentée auparavant à Lyon. Le film est diffusé en version cinéma et en VO sous titré en français. Malheureusement pas de version longue, ce qui donne une impression étrange de passages manquants pour les habitués, dont je fais partie.


Pour ma part, j'ai assisté à la séance du 25 Octobre. C'était la première fois que j'allais au Palais des Congrès et le lieu est magnifique. Un très bel amphithéâtre avec des sièges particulièrement confortables et un personnel très accueillant.

Première bonne surprise, malgré le prix des places (entre 50 et 130 € selon la catégorie choisie) la salle était quasiment pleine (dans les 90% je dirais). La seconde, ce sont 200 personnes sur scène entre musiciens et chœurs. La troisième, le programme, vendu à 10 €, est intéressant. Les textes sont de Doug Adams (auteur du livre "The Music of the Lord of the Rings Films") et expliquent le choix des thèmes récurrents et de leur portée et présentent l'univers et les artistes présents sur scène. 

Preuve que les forces de Sauron étaient à l’œuvre, le chef d'orchestre en arrivant sur scène en est reparti aussitôt, il avait oublié sa partition. Détail amusant, la partition est contenue dans un livre rouge. Livre rouge qui regroupe tous les écrits de Bilbo suite à ses aventures en Erebor et  ceux de Frodo suite à la guerre de l'Anneau.

 


Les premières images du prologue apparaissent sur l'écran et tous les musiciens commencent à jouer. Le son est parfait, l'émotion est présente et c'est un réel plaisir que de redécouvrir tous ces morceaux (que j'ai écoutés et que j'écoute toujours en CD) joués par un orchestre philharmonique.

 

Le plaisir est évident d'entendre dans cette version live le thème du Hobbit durant l'anniversaire de Bilbo et durant leur marche à travers la Comté. De même pour le thème, plein de puissance, de la Communauté et celui, rempli de noiceur, du Mordor et celui d'Isengard. Les émotions ressurgissent sans même avoir besoin de regarder ce qui se passe à l'écran.

 


 


L'émotion était bien réelle quand la soliste Kaitlyn Lusik a chanté Aniron, interprétée par Enya dans le film. Même voix cristalline, même intensité et des frissons pour cette déclaration entre deux êtres qui s'aiment.

 

 

 

 


 

 

Il y eut un entracte juste après le conseil d'Elrond d'une vingtaine de minutes. Pause salutaire pour tout le monde et compréhensible, même si personnellement j'aurais préféré avoir tout le concert en une session.

 

Après cette pause, l'aventure nous amène à Khazad-Dûm, dans le royaume des nains  et on assiste à la chute de Gandalf dans les profondeurs de la Moria. Dire que la salle a été emue par cette chute est un doux euphémisme, tant la scène est puissante et le personnage charismatique.

De même pour la mort de Boromir lors de son combat désespéré pour sauver Merry et Pippin

 

 

 


 

 

A la fin de la représentation et du générique de fin, toute la salle s'est levée dans une longue standing ovation afin de mieux remercier tous ces artistes sur scène. Que ce soient les musiciens, les solistes et ce choeur de jeunes enfants qui avaient l'air tout intimidés.


Je suis ressorti de la salle avec une joie énorme d'avoir redécouvert dans de très bonnes conditions une oeuvre et une bande originale
épiques. C'était même perturbant de suivre un film lors des passages sans aucune musique puisque je n'avais pas suivi les images mais seulement la musique.


J'avais hâte de découvrir la suite avec les Deux Tours !

 

 

 

Les vidéos ne rendent qu'en partie la puissance éprouvée dans la salle. Elles ont été tournées avec un smartphone plus du tout à la pointe et ne servent qu'à montrer ce que peut être une expérience d'un ciné concert.

J'aurais pu tourner plus de séquences mais pour une première fois, je me suis offert le plaisir d'apprécier le spectacle.
Par Oxo.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

cine concert 27/04/2016 19:27

J'ai assisté à ce ciné-concert lors d'une sortie en famille. Quel plaisir de voir jouer un orchestre pendant que nous visionnions le film. Cela rajoute de l'émotion, un gros plus au film. Je n'ai pas aimé...j'ai ADORé ! Merci

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher