Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 11:10

Evo

Le dernier dinosaure et la vallée des merveilles

 

Editions Asmodée / Jeux Descartes

Un jeu de Philippe Keyaerts

Illustré par Stéphane Poinsot et Stéphane Gantiez

2011

 

De 2 à 5 joueurs (mais je déconseille vivement à 2...)

Environ 1h30

45 euros

 

http://gusandcodotnet.files.wordpress.com/2011/08/14941_1.jpg

 

   Il était une fois, dans une jolie uchronie, des dinosaures dressés par des tribus humaines. Dans une belle relation symbiotique, les dinosaures procuraient aux hommes sécurité et secours, tandis que les humains offraient aux dinosaures leurs talents de généticiens. Mais tout ça c'était avant le drame... La fameuse météorite.

 

   Evo est un beau jeu, déjà, il faut le dire, qui nous propose de faire évoluer de gentils sauriens afin de les faire survivre. En effet, le plateau représente un continent divisé en 4 types de terrains ; à chaque tour une roue du climat assez astucieuse nous montrera les zones dans lesquelles nos dinosaures peuvent survivre ou non. A nous ensuite de faire migrer nos bêtes et d'en faire naître de nouvelles. A la fin de chaque tour, on gagne autant de points de victoire que nous avons de dinosaures survivants.

 

http://gusandcodotnet.files.wordpress.com/2011/08/15556_1.jpg

 

  Mais c'est loin d'être tout car à chaque tour seront mis aux enchères des gènes. Oui, les généticiens interviendront pour rendre les dinosaures plus résistants au climat, par exemple, ou encore plus mobiles, ou plus fertiles. Si nous commençons donc avec les mêmes dinosaures, ceux-ci vont au fur et à mesure se différencier selon les choix du joueur. Ils pourront même devenir plus agressifs, car le gène "corne" permettra d'attaquer avec un peu plus de chance de réussite les adversaires, car, et l'on reconnaît là la touche du papa de Smallworld, le monde est clairement trop petit pour tous.

 

  Ces gènes s'achètent aux enchères, donc, avec nos points de mutation : ceux donnés à la fin de chaque tour. A nous de rentabiliser nos achats donc car c'est avec nos points de victoire que nous les paierons ! Très bonne idée empruntée à Cyclades, les enchères sont très vives car le moindre pion délogé par un autre doit forcément se replacer sur un autre gène, obligeant parfois à des stratégies de bluff ou de en-fait-je-me-place-sur-un-truc-qui-m'intéresse-pas-pour-en-être-délogé-et-revenir-au-gène-que-je-veux.

 

http://img.over-blog.com/300x225/1/90/38/67/2011-2012/101_4699.JPG

 

  Evidemment, la distribution de gènes à chaque tour (il existe 12 gènes uniques plus ou moins puissants qui changeront pas mal la donne, mention spéciale aux "Bébés tueurs", idée très drôle mais pas tant que ça quand l'adversaire l'a) et les combats au dé rajoutent pas mal de hasard qui peut rebuter les plus stratèges. En même temps, survivre et prévoir la fin du monde, c'est un peu voué au hasard aussi, non ?

 

   Réédition d'un ancien jeu introuvable, cette deuxième version d'Evo, plus sérieuse et beaucoup plus esthétique, est une vraie réussite et un vrai plaisir ludique. Son principal défaut pourrait être sa longueur, mais les mécanismes sont efficaces et le jeu tourne très bien. En plus, il y a des dinosaures, quand même, alors difficile d'y résister. 

 

http://s.scifi-universe.com/galeries/images-old/jeux/evo2011_alj_03.jpg.jpg

 

Par Robert Mudas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Jeux de société
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher