Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 octobre 2013 1 28 /10 /octobre /2013 11:13

Les androïdes rêvent de guitare électrique

 

janelle monae PMVH L150709

 

Artiste Nord americaine

Maison de Disque : Bad Boy Records / Atlantic Records.

 

Janelle Monae est une jeune chanteuse originaire de Kansas City au Kansas (USA), à peine âgée de 28 et qui a déjà 3 galettes à son Actif.

 

Elle a commencé sa carrière aux côtés d'Outkast et fut vite repérée par Sean Combs (Puff Daddy)

qui lui permettra de produire en 2007 son premier EP.

La Machine « Monae »  est lancée avec Le magnifique «  METROPOLIS:Suite I (chase) »

janellemonae-02-big

METROPOLIS : Suite I : 2007

 

Premier EP de la demoiselle, celui ci va poser les premières pierres de son œuvre.

Car ici on peut véritablement parler d'oeuvre.

 

L'histoire de Cindy Wayweather son homologue dans un futur hypothétique, peuplé d’androïdes, de flics à la solde du gouvernement qui pourchassent ces machines qui penseraient un peu trop.

Son univers fait directement écho à des œuvres comme  Metropolis de Fritz Lang , « 
Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? » de Phillipe K.Dick.

Des oeuvres d'anticipation qui posent les mêmes problématiques de la survie de l'humanité face à la technologie. L'homme face à sa propre création, l'amour, la peur de l’inconnu.

Bref. Sur ce premier opus vous n'aurez que des perles de SOUL RnB, la vraie comme ça faisait bien longtemps qu'on n'en avait pas entendu. Avec des riffs de guitare entêtants et efficaces.

Ses textes sont percutants, et ont une dimension à la fois personnelle, et en même temps universelle ainsi que certains morceaux qui se révèlent plus épiques.

 

Effet renforcé par le soin apporté à la transition entre les différentes pistes.

 

Pour ce petit EP elle sortira un Clip « Many moon » qui est un véritable court métrage dans la lignée des premier clips de Micheal Jackson. A découvrir absolument.

 


 

________________________________

 

janelle-monae-archandroid-cover

THE ARCHANDROID : Suite II & III :2010

 

J'avais été séduite a l'époque par l' EP et j'attendais beaucoup de cet album. Et bien pas déçue ! On y retrouve tout ce qui avait fait le sel de son EP : histoire, son, chant.

 

Bref. La demoiselle prend des risques, s’éloigne de ses zones de confort avec des titres comme

« Come Alive » qui pour moi l'assoit résolument en tant que Punk dans le sens historique du terme.

 

Car oui Janelle au delà des son univers décalé, a participé à la création d'un mouvement d'artistes dans sa ville natale, la « WONDALAND society », mouvement qui préfère prendre ses sources d'informations dans les comics et les chansons, films etc. que d'écouter les médias traditionnels qui voudraient nous imposes une vision unilatérale des choses.

 

Bref le personnage fascine tout autant que son univers .

 

La production musicale est assez étonnante, mais excellente et sur cet opus on passe de musique

épique, dansante, à des balades groovy avec quelque morceaux plus rock.

Plusieurs fois en écoutant cet opus je me suis fait la réflexion sur quelques morceaux qu'elle était à la limite du cliché et du RnB bas de gamme, mais un sursaut inattendu venait réhausser le tout, du pur génie.

 

Elle illustre également son amour pour les œuvres plus classiques avec des intros ou interludes musicaux directement inspirés d’œuvres comme Debussy.

Je citerai également son morceau de clôture « BabopByeYa », morceau aux multiples changements de ton et de rythme qui permet à la belle de mettre son organe a rude épreuve et surtout de nous tenir en haleine pour accueillir la suite de son aventure...

 

________________________________


janelle-monae-the-electric-lady-430
THE ELECTRIC LADY : suite IV & V : 2013

 

Avec ces deux premiers opus, autant vous dire que je guettais avec une certaine fébrilité le prochain

bébé de notre « androïde » .

Ce dernier est arrivé enfin cette année . Avec comme premier single Q.U.E.E.N .

 

Rien qu'à la vue du clip, j’étais complètement comblée : rap acidulé comme il faut en fin de morceau, un duo avec madame Erykah Badu, un riff de guitare entêtant qui a fait sa marque de fabrique.

Puis l'album est enfin devenu disponible sur les différents sites de partage.

 

Intro qui claque, et nous ramène dans l'ambiance des précèdents opus. Premiers morceaux en duo avec Prince (excusez du peu ) qui envoie un groove du tonnerre.

 

Après malheureusement, l'album se retrouve un peu en demi-teinte. Certains morceaux sont pour moi clairement en dessous du génie des 2 premiers opus. Et d'autres sont encore une fois magistraux.

 

Bref après plusieurs écoutes j'arrive à me laisser habiter de nouveau par le même enthousiasme que j'avais développé pour les 2 premiers albums.

Le concept est toujours là, et chaque morceau est tout de même très bien produit. Les chants sont propres techniquement. Mais peut être justement un peu trop lisses.

Mais l'histoire suit son cours et je suis pressée d’accueillir dans les prochaines années un nouvel opus de la demoiselle électrique.

 

Mais s'il y a une chose que je n’enlèverais pas à la miss c'est sa verve, sa fougue a vouloir délivrer au monde sa fresque épique, digne d'un vrai opera rock.

13-janelle-monae-grand-opera-house-macon-4577-whaun

En concert, elle est une tigresse non apprivoisée qui donne toutes ses tripes, entourée de son ensemble de musiciens parfait au couleur coton club classe et énergique.


Un Véritable phénomène qui ne s'encombre pas du regard de la critique, trace son bonhomme de chemin et livre des albums ainsi que des concerts de grande qualité, honnête et dans l'industrie de la musique actuelle ça fait un bien fou.

16-janelle-monae-grand-opera-house-macon-4553-whaun

 

 

Donc si vous en avez marre de la soupe Rnb actuelle, envie d'un peu de folie, d'entendre une histoire, découvrir un personnage haut en couleur ou tout simplement de satisfaire un peu votre curiosité de musico-phile, foncez sur ses albums.
Et surtout allez découvrir ses clips d'une extraordinaire esthétique au vu des horreurs de vidéo clip qu'on nous pond actuellement.


 

Et surtout n’oubliez pas d'aller consommer la musique en live, elle en vaut plus que le coup.

 

 

ps : Si vous voulez découvrir en intégralité sa discographie une petit playlist grooveshark spécialement édité pour vous ^^ : http://grooveshark.com/#!/playlist/Janelle+Monae+Archandro+de/90728322

 

 

 

_Darkim Lain__ Fin de transmission ****

Partager cet article

Repost 0
Published by Darkim Lain - dans Musique
commenter cet article

commentaires

Darkim lain 06/01/2014 14:58

Oui il est vrais que le côté sur joué pourra en rebuté plus d'un. Mais en réalité ça ma pas choqué plus que sa enfin , pas plus qu'une adèle qui ce veux sur-sentimentale , dégoulinant de larme ect.
Enfin dans la musicopshère actuelle je pense qu'il faut vraiment voir ça comme un personnage . Un peut comme prince , un comportement que bcp n'apprécie pas n'ont plus le concernant, mais perso je
suis d'abord tombé amoureuse du son avant de l'univers, et j'admet que sa fessait longtemps que du RnB ne m'avais pas fait vibré ( de là en plus a me faire bougé pour allé la voir en concert ;) )

Robert Mudas 28/10/2013 13:14

C'est marrant, quand tu m'as dit que tu voulais faire un article sur elle, je venais d'en entendre parler par un live qu'elle avait donné au grand journal. J'ai pas été fan de sa prestation, que
j'ai trouvée trop "surjouée", (comme dans les clips que tu as présentés ici d'ailleurs), mais puisque tu dis qu'il s'agit d'un vrai personnage qu'elle se crée, il y a peut-être une logique à ça, et
une artiste dont je devrais approfondir l'oeuvre. Je pense que je vais me passer ta playlist grooveshark pour découvrir ça, super idée !

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher