Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2014 1 07 /04 /avril /2014 10:15

On prend les mêmes mais on recommence pas vraiment.

 

Un film de Anthony et Joe Russo

Etats-Unis

2014

 

Avec :

Chris Evans : Steve Rogers

Scarlett Johansson :Natasha Romanoff

Samuel L. Jackson : Nick Fury

Sebastian Stan : Le Soldat de l’Hiver

Robert Redford :Alexander Pierce

Anthony Mackie : Sam Wilson

 

http://braindamaged.fr/wp-content/uploads/2014/01/captain-america-le-soldat-de-lhiver-affiches-et-teaser-affiche.jpg

 

         Dans la famille « MCU » (Marvel Cinematic Universe, pour les non-intimes), il y a eu d’abord le grand-père, Iron Man. Certains prédécesseurs comme Spiderman et X-Men avaient prouvé que l’on pouvait réaliser de bons films de super-héros dans l’univers Marvel, et Iron Man a pu voler sur cette vague en écoutant du AC/DC à fond. Il n’était pas exempt de tous défauts, ce grand-père, mais il avait tellement de bagout et de dynamisme qu’il ne pouvait que nous plaire. Il y a ensuite eu le grand-oncle, L’Incroyable Hulk. On aurait presque eu envie de l’aimer, ce grand tonton, parce qu’il a fait beaucoup d’efforts pour s’intégrer et se donner un coup de jeune, mais il faut avouer qu’on ne l’aurait pas suivi pendant plusieurs aventures. Du coup, Papy a fait de la résistance et est revenu, à coups de grands effets spéciaux. En plus, il avait amené avec lui une petite veuve noire au minois adorable et c’était une riche idée. Ses méchants n’étaient pas terribles, mais encore une fois quel charisme et quel humour ! C’est ensuite Thor, le cousin beau-gosse, qui a fait son apparition dans la famille. Son avantage, c’est qu’il était dépaysant, ce cousin, et un peu décalé par rapport à la famille. Il n’avait pas grand-chose à dire mais il savait faire le spectacle, c’est indéniable, surtout dans son numéro comique avec son frère Loki. L’aîné trop sérieux et un peu chiant, Captain America, s’est mêlé à la fête. Il n’était pas méchant, mais c’est vrai qu’on avait tendance à le trouver un peu vieux-jeu avec ses histoires de guéguerre et son patriotisme daté. Il avait de l’humour, cependant, et c’est peut-être pour cela qu’on l’a accepté dans la famille.

         Et puis, il y a eu Noël. La grande fête de famille, la réunion de tout ce beau-monde : Avengers. Et là, il faut, avouer, on s’est vraiment bien éclatés. Quelle ambiance, quelle énergie ! Même le grand-oncle, tellement ivre qu’il tapait sur tout ce qui bougeait, même l’aîné chiant, en décalage total avec les autres, nous ont amusés et ont contribué à la bonne ambiance.

         On s’est donc dit qu’il fallait remettre ça, et on a parlé de « phase 2 ». Comme d’habitude, c’est Papy qui a ouvert le bal, avec un troisième film très sympathique et spectaculaire, qui fait qu’on ne se lasse presque pas. Puis le cousin beau-gosse est revenu avec son gros marteau et, là, il faut avouer qu’on s’est un peu emmerdés. Il nous a un peu plus parlé de là d’où il venait mais ça n’a pas vraiment suffi à le rendre intéressant. Et puis, il y a eu le retour du fils aîné et on soupirait un peu à l’avance tant sa première prestation avait moyennement plu. Mais, tout en gardant ses valeurs un peu datées, il s’est mis à la page et s’est montré beaucoup plus moderne, et il convient de le souligner ici !

 

http://image.toutlecine.com/photos/c/a/p/captain-america-le-soldat-de-l-hiver-captain-america-the-winter-soldier-26-03-2014-13-g.jpg


         Captain America : Le Soldat de l’hiver a en effet la bonne idée de se distinguer totalement du premier film tout en étant sa suite logique. Quand le premier présentait, et c’était obligatoire, la genèse du personnage dans une ambiance old-school, quand Avengers était obligé d’intégrer trop rapidement le personnage au marvelverse, ce dernier opus peut enfin profiter de ces bases pour proposer la version moderne, plus attachante, de Steve Rogers. Et il faut bien le dire : c’est totalement réussi. Pour la première fois depuis longtemps face à un « 2 », le film nous surprend, et pourrait se ranger dans une catégorie totalement différente de celle du premier.

         Les Russo nous proposent en effet ici un très bon film d’action et d’espionnage. Captain America est confronté à une conspiration, et le SHIELD de Nick Fury va être totalement impliqué. L’excellente scène de la voiture, qui propose comme héros Nick Fury pendant une quinzaine de minutes montre bien que le sujet ne sera pas seulement un Captain aux couleurs américaines lançant son bouclier sur des vilains pas beaux. En réalité, Cap porte même rarement son costume et les vrais ennemis sont dissimulés pendant une grande partie du film : Cap va devoir chercher qui sont ses alliés parmi son maigre entourage. Au final, le film rappelle davantage un James Bond ou un Jason Bourne que Captain America : The First Avenger.

         Pour autant, l’intrigue du premier est réutilisée de façon plutôt subtile. Il ne s’agit pas seulement de références et de clins d’œil, mais d’un vrai prolongement des idées déjà lancées dans First Avenger. Bien que différents, les deux films proposent de vrais liens, assez intelligents pour satisfaire les spectateurs du premier opus comme pour ne pas perdre ceux qui n’auraient vu ni Captain America ni Avengers.

 

http://marvelll.fr/wp-content/uploads/Captain-America-Le-Soldat-de-l-hiver-concept-art-6.jpg


         En tant que fan de l’univers Marvel, j’ai été ravi de constater avec ce film la richesse et la cohérence du Marvel Cinematic Universe. Chaque personnage trouve son équivalent dans les comics : Sitwell, Pierce, Rumlow, Batroc, Arnim Zola, Le Faucon, La Veuve Noire (Scarlett n’a jamais été aussi belle je crois…), l’Agent 13, Nick Fury, Maria Hill, le Soldat de l’Hiver. Quand Stephen Strange est évoqué, c’est à peine si j’ai pu me retenir de sauter sur mon siège. Je te vois froncer les sourcils, et je t’entends penser « ah oui mais avec autant de persos, si c’est autant le bordel que dans X-Men 3, ça va pas le faire… » Et bien, détrompe-toi, mon jeune ami, car beaucoup de personnages ont été bien modernisés. Cap est déjà relativement ridicule, donc pas la peine de montrer Batroc dans son costume original (tapez son nom dans Google Images et riez en pensant qu’il s’agit de la vision d’un méchant français par Marvel) ni Sam Wilson parlant aux oiseaux. Non, leurs versions sont modernisées, et c’est un plaisir par exemple de voir Rumlow (alias Crossbones, même s’il n’est jamais appelé comme cela dans le film) affronter Cap en civil. Ma petite déception va vers l’Agent 13, assez mal traitée pour l’heure, mais je crois comprendre qu’on la reverra.

 

  http://www.panuki.com/wp-content/uploads/2014/03/captainamerica2-firstlook-conceptart-full.jpg


         Et ce Soldat de l’Hiver, qui fait le titre du film ? Très bonne idée que d’avoir choisi cette histoire pour intégrer Cap à l’ère moderne car c’est une des plus intéressantes. Le film doit beaucoup à la version du titre par Brubaker, qui a su offrir à Captain America des intrigues urbaines dans lesquelles une équipe de personnages était bien traitée et dans lesquelles les méchants un peu « craignos » comme Crâne Rouge ou Arnim Zola étaient bien utilisés. En toute logique, il était donc normal que le Soldat de l’Hiver, personnage cher à Brubaker, soit présent. Et ses scènes de combat sont extrêmement bien menées.

         Je ne veux pas trop en dire pour laisser le scénario être surprenant et entraînant. Passons donc à la réalisation : et bien, c’est du grand spectacle efficace et bien fichu. On n’atteint pas le génie du plan-séquence d’Avengers (que je suis capable de me repasser en boucle…) mais au moins trois scènes ont marqué mon attention par des qualités de réalisation : l’attaque du bateau, la scène de la voiture déjà évoquée ou encore la scène de l’ascenseur. Et je ne parle pas là d’action ou d’effets spéciaux, je parle de tension et de choix d’angles de vue intéressants et travaillés. Par contre la 3D est, comme d’habitude, sans grand intérêt. Même si un peu plus efficace que dans Thor à mon avis.

 

http://image.toutlecine.com/photos/c/a/p/captain-america-le-soldat-de-l-hiver-captain-america-the-winter-soldier-26-03-2014-12-g.jpg

         Pour résumer : des risques ont été pris pour ce deuxième film consacré à la bannière étoilée, et ils ont été selon moi totalement payants. Espérons que les prochains rendez-vous du MCU suivront la même lancée. Mais à vrai dire, avec les Gardiens de la Galaxie en août, je n’en doute pas une seule seconde…

 

 

Par Robert Mudas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher