Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 00:00

Dessine moi un Dragon ! Le monde est triste sans imagination...


Dragon2 Pic2

 

Titre original : How to train your dragon 2

Réalisation : Dean DeBlois

Producteur exécutif : Chris Sanders

 

Casting doublage VO : Jay Baruchel (Harold) , Cate Blanchett (Valka), Gerard Butler (Stoik la Brute), ect...

Année : 2014 Durée: 1h43min

 

 How-To-Train-Your-Dragon-2-SubtitlesSRT.com-1

Vous êtes prêts à voler de vos propre ailes ?


Pitch : Bienvenue à Beurk. Petit village perdu dans les Terres Nordiques peuplées d'intrépides Vikings.

Mais pas n'importe quels vikings. Des Vikings à dos de dragons.

6 ans après le premier opus, nous retrouvons Harold toujours aussi fusionnel avec son « furie nocturne » nommé « croque moue », tous deux ont bien grandi. Grâce à eux tout le village de Beurk vit en harmonie avec les Dragons, et fait la fierté de la nation.

Harold occupe son temps à parcourir le ciel et les îles environnantes pour découvrir de nouvelles latitudes.

Jusqu'au jour où il tombe sur des chasseurs de dragons. C'est alors qu' il va découvrir qu'un « être sombre » répondant au nom de « Drago » semble en vouloir à ces derniers pour d'obscures raisons.

 

 

 

Critique : Whoua whoua whoua ! Depuis le temps que j’attendais cette suite !

J'avais terriblement peur d'avoir vu tout le film dans le « trailer » qui été diffusé en salle. Et bien je peux vous dire que non ! Dragons 2, c'est une suite à la hauteur de la surprise du premier opus.

 

Visuellement déjà : c'est un petit bijou. Les paysages sont « dépaysants », la lumière magnifique, les effets visuels parfaits, les personnages toujours aussi charismatiques.

Musicalement : magnifique, entraînant, touchant même par moments.

Bref je ne vais pas vous ennuyer ici avec des détails techniques que seulement la moité d'entre vous comprendront, mais l'infographiste en moi était aux anges, et en a pris plein les mirettes pendant 1h40.


How-to-Save-your-Dragon-2-Stoick-the-Vast

 

Franchement, elle n'est pas magnifiquement éclairée cette scéne ? Tu la sens la chaleur du soleil.... Pouah  !


Et puis ça bouge partout. Je vous jure, il y a des moments où mon coeur d'animatrice vibrait tellement c'était animé partout. Un personnage parle au premier plan, le dragon fait le con en arrière. Toutes ces petites choses qui manquent curellement régulièrement dans les films  et qui rendent un univers vivant et crédible. 


 howtotrainyourdragon videothumbnail

Au niveau échelle de grandeur on tape fort, je peux vous le certifier


Bon une fois l'euphorie passée, comment vous convaincre que ce film est à voir absolument ? 

Vous ne pourrez pas être insensible à cette histoire, et forcément vous vous reconnaîtrez en Harold, un jeune homme au seuil de sa vie, qui voit son univers remis en question maintes et maintes fois.

 

how-to-train-your-dragon-2-image-5

Papa en a marre que vous parcouriez le monde, pourtant ce dernier regorge de découvertes qui changent votre vie à jamais

how-to-train-your-dragon-2-still-ice-castle

  Et ça, c'est ce qui s'appelle avoir de la prestance.


Les personnages sont tout en nuance , et terriblement humains. Peut être parfois trop crédules avec un cœur gros comme ça, mais jamais clichés, même les personnages secondaires, qui sont souvent là plus comme des « comic relief », arrivent à avoir une épaisseur psychologique, ce qui fait que leurs gags tombent souvent juste et ne sont pas que là pour relancer l'attention du jeune public toutes les 10min.


 How-to-Train-Your-Dragon-006

On retrouve toute la clique prête à en découdre avec le grand méchant pour sauver les dragons.


Je peut tout de même admettre que le grand méchant de l'histoire manque un poil de charisme. Mais peut-être parce qu'à force de vouloir faire tant de mystère autour de lui, on finit par s'attendre à quelque chose de si énorme, que la vérité ne peut être que décevante. Et encore est-ce vraiment une mauvaise chose ? Que ce vilain soit lui aussi terriblement humain, cela fait qu'on ne peut pas vraiment le haïr.


 how-to-train-your-dragon-2-still-drago

Bon faut pas trop le chatouiller quand meme le Drago !


Dans d'autres films d'animation , beaucoup adore les vilains, car il sont si charismatiques par rapport aux héros policés que forcément il est facile pour eux de voler la vedette.

Ici , non ! Nous avons à faire à la bêtise humaine, sous toutes ses formes, à la fois drôle, potache et effrayante, et pas seulement du côtés des « méchants ».

Bon bien sûr il y aura toujours les mauvaises langues qui vous diront « Rah non mais c'est un dessin animé, ils vont pas traumatiser les gosse. Y a pas de sang , les batailles sont super propres, etc, etc, etc. » ; et j'ai envie de répondre ET ALORS !


how-to-train-your-dragon-2-still-drago-piratesJe voudrais tout de meme attirer votre attention sur le nombre d'éléments présents tout au long du film. Si on y est habitué dans les grands blockbusters récents, dans l'animation cela reste toujours très osé, car coûteux. Et on sait tous qu'un film d'animation fera par défaut, très souvent moins d'entrées, et donc moins de sous qui rentrent par la suite. Donc on y va "mollo" dans le style "on en met plein les mirette" généralement.... alors profitez, que diable, de cette orgie d'animation et d'éléments à l'image !

dragons-2-critique-review-3

 

 

Ici, nous somme loin des discours « préchi précha », sur le bien qui triomphe toujours du mal. Non, ici on retrouve un discours plus profond, plus diffus : celui selon lequel la vie n’épargne personne et selon lequel chacun, même si parfois le prix est lourd, fait ses propres choix. Tout n'est pas blanc, ni noir. A chacun de choisir le sens qu'il décide de donner à sa vie : celui de la peur, ou de la bravoure.

Bien évidemment, le film, étant destiné à un public jeune en première ligne, choisit son camp. Mais ne le laisse pas blanc comme neige pour autant et ça… c'est bien.


How-to-Train-Your-Dragon-2-Hiccup-Toothless

Oui bon on se doute que lui c'est la bravoure quoique....

 

 

Bilan : Bref, je pourrais encore en parler des heures tellement ce film m'a plu. Mais je pense que des images valent mieux que mille discours, donc, si vous avez envie de remplir la tête blonde de votre marmot, petit(e) frère /sœur, de belles images avec un fond fort appréciable en cette période de régression mentale latente, ou tout simplement de vous faire PLAISIR à VOUS (« oui » toi là bas qui passe ton temps a dire que les dessins animés sont faits pour les gosses), trouvez un moyen de voir ce film. Il est de bien meilleure facture que tous les putains de blockbusters que tu pourras voir sur les écrans cet hiver. Et par la même occasion enfilez vous le premier opus, c'est de la bonne ^^.


Ps: bon allez je suis bonne princesse, voici le lien vers le premier trailer ^^

 


 

 

 

Par Darkim.

 

A lire aussi :

 - Puisqu'on parle dragons, autant rencontrer la "Mother of Dragons" ici et .

 - Deux autres films d'animation chroniqués par Darkim : Le Lorax et Monstres Academy.

 - Si on parle dragons, il faut évoquer Smaug, forcément !

Partager cet article

Repost 0
Published by Darkim Lain - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher