Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 décembre 2007 1 17 /12 /décembre /2007 22:43

Des passions et des haines

 

Titre original : Castelli di rabbia
Un roman d'Alessandro Baricco
Paru en 1991 en Italie et en 1995 en France
Traduit de l'italien par Françoise Brun

ch--teaux.jpg



A Quinnipak, on vit à l'heure des passions.
A Quinnipak, on admire Elizabeth, la locomotive fantomatique à qui il ne manque que des rails, vestige des rêves du trop gâté monsieur Reihl.
On admire aussi les lèvres de Jun Reilh, la femme de cet homme vraiment trop gâté.
A Quinnipak, on entend les oeuvres folles de l'extravagant Pekish, le génie musical.
On garde d'ailleurs tous notre note pour l'humanophone hebdomadaire.
A Quinnipak, on attend que sa veste soit à la taille de Pehnt, ou plutôt on attend que Pehnt soit à la taille de sa veste.
On s'habille de son destin, en quelque sorte.
A Quinnipak, on en apprend de belles sur des passions furieuses et sanguinaires.
On apprend à écouter les rêves et les cauchemars des autres.
Et à Quinnipak, on accueille les rêves déchus.
On accueille Hector Horeau, et son Crystal Palace.
A Quinnipak, on meurt à l'heure des passions.

albin-michel.jpg



  Après les magnifiques Soie et Océan Mer, et avant les excellents City et Novecento : pianiste, Châteaux de la colère donne encore une nouvelle interprétation aux thèmes et au style du génie italien. Les passions, l'amour, les rêves, la mort, la haine : ce sont bien les mots-clés des histoires de Baricco mais ils sont ici mêlés dans une danse funeste qui rend le roman extraordinairement touchant et émouvant.
  Les personnages sont peut-être un peu moins forts et attachants que dans Océan Mer ou City, mais ils sont en quelque sorte l'incarnation de leurs rêves. Car les rêves sont les réels protagonistes de ce récit : les hommes sont guidés par leur destin sous la forme de leurs rêves. Certains les fuient, d'autres les créent, mais tous les vivent et les meurent.
  Châteaux de la colère, bien plus encore à mes yeux que les autres romans de Baricco, est un roman qui se lit en deux dimensions : d'abord la poésie en prose si caractéristique de son auteur, pleine de personnages, de belles images et de dialogues succulents ; et puis cette réflexion un peu noire sur la chute des hommes trahis par leurs rêves, réflexion qui donne au fil de la lecture les clés d'interprétation de chaque histoire, de chaque élément.

  Que dire de plus ? Baricco est mon auteur contemporain préféré, et si Châteaux de la colère, comme City, n'atteint pas la perfection du chef-d'oeuvre qu'est Océan Mer, pour lequel Alessandro devrait être au bas mot divinisé, il n'en reste pas moins qu'il constitue un roman d'une beauté sombre et d'un style inégalable et touchant à souhait. Un roman qui contient la petite musicalité qui fait que du Baricco ne se lit pas mais s'écoute.
  Alors, qu'attendez-vous pour vous laisser glisser sur les lèvres de Jun Reihl ?

 

Par Robert Mudas

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Littérature
commenter cet article

commentaires

Papillon 24/12/2007 14:51

Merci du conseil pour Océan Mer! Je ne sais pas si j'aurais le temps de le lire pendant les vacances de Noël, mais j'essaierais de le lire un jour! Promis! ^^

Anne-Lise 21/12/2007 20:53

Bonjour !
J'aime beaucoup vos deux blogs, notamment celui qui est sur Skyrock. J'ai lu presque tous vos articles (eh oui, le temps est une denrée rare et précieuse qui manque à tous ...)et j'ai vraiment apprecié les critiques constructives et suggestives qui exposent explicitement votre point de vue de manière intéressante et complète, surtout lorsque vous expliquez pour quoi vous avez aimé ou non l'oeuvre présentée.
C'est pourquoi je vous propose le nouvel album de Bénabar (je l'adore, lui :)), certes vieux d'un an mais fort-génial (ça se dit, ça ?) ainsi que la chanteuse à texte Jeanne Cherhal ET la superbe Natalie Dessay.
Voilà, sur ce, au revoir !
Et merci pour ces merveilleux blogs.

Ludiculture 23/12/2007 13:12


En voilà un commentaire qui fait plaisir ! J'espère que vous trouverez dans ce nouveau blog tout ce qui vous plaisait dans l'ancien voire plus !

Bénabar : Ca tombe bien, c'est mon chanteur préféré ! Mon CD préféré reste le tout premier, Bénabar et Associés même si Reprise des négociations comporte effectivement des perles magnifiques !
Jeanne Cherhal : J'aime beaucoup aussi, surtout l'album Douze fois par an. Je suis un peu moins emballé par le dernier mais elle reste une artiste
que j'apprécie beaucoup.
Nathalie Dessay : Tiens, je ne connais pas, mais je vais combler cette lacune rapidement !

A bientôt !


Papillon 19/12/2007 14:52

Je ne connaissais pas du tout Baricco, merci pour cet article! ;-)

Ludiculture 23/12/2007 13:01

Ah Baricco c'est mon auteur préféré, celui que j'idolâtre jusqu'à le plagier...Lecture de vacances pour toi : Océan Mer ! Joyeux noël !

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher