Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 juin 2014 1 23 /06 /juin /2014 11:50

Le bilan de Robert Mudas : juin 2014

 

Bande dessinée :

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_209638.jpg


  La série Blast de l'extraordinaire Manu Larcenet s'est achevée avec son quatrième tome. J'avais très hâte de relire du Larcenet après Le Combat ordinaire qui figure dans mon top 5 de la bande-dessinée franco-belge. Blast m'a désarçonné, à la fois difficile à intégrer, à comprendre et à adorer mais en même temps intrigante, personnelle et poétique dans sa violence et sa laideur. C'est une oeuvre marquante et marquée, ambitieuse et demandant l'implication de son lecteur. On suit l'interrogatoire de Polza, obèse marginal, qui raconte son histoire. On y parle de santé mentale, de rejet social, de liens du sang et d'illuminations pour illuminés. C'est osé et dérangeant mais assez magnifique, surtout dans le traitement graphique qui fait de ces quatre tomes un vrai roman graphique.

 

Littérature :

 

http://alivreouvertdotnet.files.wordpress.com/2011/03/affaire-jane-eyre.jpg


  Un ami m'a prêté le roman L'affaire Jane Eyre de Jasper Fforde en me disant que ça devrait me plaire. Alors, à la fois pour voir si ça me plaisait et pourquoi c'était censé me plaire, je l'ai lu.

  Ce roman suit le personnage de Thursday Next, dans une uchronie assez sympathique où la littérature a une place fondamentale dans la société. Elle est chargée de pourchasser l'infâme Achéron Hadès qui vole les manuscrits d'oeuvres célèbres afin d'y prendre en otage certains personnages de la littérature anglaise. A côté de cela, on croisera une brigade temporelle et ses paradoxes temporels, forcément, ainsi que des vampires influencés par Bram Stoker ou une guerre de Crimée pas si uchronique que cela.

  Ce roman est un vibrant hommage à la littérature anglaise. Difficile d'y adhérer totalement quand on s'y connaît trop peu (c'est mon cas puisque j'avoue ne jamais avoir lu Jane Eyre) mais la folie inhérente et surtout l'inventivité débordante de ce monde où l'on clone des dodos de compagnie sont réellement attachantes. Reste une intrigue trop décousue qui saute du coq à l'âne et qui tarde à se manifester, ainsi qu'une fin beaucoup trop facile. Une lecture amusante pour les amateurs d'uchronies, d'inventivité et de littérature anglaise, donc.

 

 

  http://static.fnac-static.com/multimedia/FR/Images_Produits/FR/fnac.com/Visual_Principal_340/2/7/1/9782266226172.jpg

 

  A dos de tortue, je continue ma lecture des Annales du Disque-Monde. C'est le quatrième, Mortimer, que je viens de finir et Pratchett y développe son amusant personnage de la Mort qui prend ici sous on aile osseuse une stagiaire un peu boulet. Ce pitch me faisait pressentir un tome excellent, mais je l'ai trouvé un peu facile. Certains dialogues sont fameux, évidemment, mais le tout manquait un peu d'originalité et de surprise, si bien que je crois avoir préféré le précédent tome La Huitième Fille.

 

Série télévisée :

 

http://abcallaccess.com/wp-content/uploads/2012/11/SHOWSHEET_SuburgatoryB-640.jpg


  HD1 a récemment diffusé la série Suburgatory. Bon, c'était une diffusion très brutale, à coup de sept épisodes par soir, sûrement pour les insomniaques et sans séparation claire entre les deux saisons. Mal diffusée, donc, comme à peu près toutes les séries télévisées sur les chaînes publiques, mais assez sympathique sans être exceptionnelle.

  L'adolescente new-yorkaise Tessa y est obligée de suivre son père George en banlieue chic où elle est confrontée à une faune superficielle et stupide. Le décalage y est très drôle surtout par un traitement par l'absurde visant à ridiculiser la naïveté de Dallas, la désinvolture de sa fille Dalia ou encore la stupidité de Ryan. C'est donc fun et léger, et ça rappelle en cela les bons débuts de Glee. Les personnages principaux du père et de la fille sont touchants et attachants, et c'est une bonne chose pour ce genre de sitcom qui d'habitude ne veut pas forcément approfondir ses personnages. Cependant, d'autres personnages ne font vraiment pas mouche : les voisins Shay, ennuyeux si l'on excepte Ryan, ou encore les adultes du lycée qui, à part le CPE, ne sont pas vraiment détaillés.

  Le principe de la satire de la bourgeoisie banlieusarde ne tient pas assez longtemps pour remplir deux saisons donc petit à petit les intrigues deviennent assez évidentes (histoire d'amour Georges/Dallas, amourettes de Tessa, les liens familiaux chez les Shay, recherche de la mère de Tessa) mais cela reste sympathique à suivre sans être phénoménal.

 

Jeux de société :

 

http://img3.trictrac.net/img-526684db3a3a8.jpeg


  Splendor, le premier jeu de la maison d'édition Space Cowboys connaît un franc succès et dans les salons ludiques les parties ne cessent de s'enchaîner autour de ce petit jeu rapide et intéressant. J'ai eu l'occasion de l'essayer à plusieurs reprises, et ça a été chaque fois un plaisir. Il s'agit de collecter des pierres précieuses, nous permettant d'acheter des développements donnant à la fois des points de victoire et des réductions sur les prochains achats. Il faut fonc bien choisir, observer le jeu adverse, et savoir être opportuniste. Le jeu est rapide, intelligent et efficace, mais il ne me paraît pas avoir la petite touche d'originalité qui en ferait un indispensable dans ma ludothèque. Selon moi, sur le même créneau "familial dynamique", le haut du podium est déjà occupé par Augustus tandis que le très bon jeu à 2 Jaipur propose déjà la même rapidité de jeu opportuniste.

 

 

Musique :

 

http://www.labandearenaud.com/img/coverlbar.png


  J'aime bien les albums hommages depuis l'excellent Les Oiseaux de passage, CD de reprises de Brassens par des artistes plutôt bien choisis. J'aime bien car Brassens manque parfois de musicalité et ses paroles s'en trouvent souvent encore mieux mises en valeur (en témoigne la superbe "Mourir pour des idées" par Subway). Un autre de reprises de Brel m'avait beaucoup déçu (mais bon, pour reprendre Brel, il faut peut-être appeler quelqu'un d'autre que Faudel...) tandis que les CD d'hommages à Boris Vian m'avaient souvent plu.

  Comme beaucoup, j'ai entendu parler de La Bande à Renaud, album de reprises de Renaud. Un CD d'hommages à Renaud, c'était donc une bonne idée. Et bien, l'album est correct et remplit bien son rôle. Certaines reprises sont excellentes : "Mistral Gagnant" par Coeur de Pirate, "Pierrot" par Raphaël ou la très bonne surprise "Hexagone" par Nicola Sirkis. D'autres sont moins bonnes (je ne me remets pas du "Laisse Béton" de Disiz et suis déçu par le "Manu" de Jean-Louis Aubert) mais l'ensemble a le bon goût de présenter un tableau complet de ce que Renaud a proposé dans ses créations : émotion, humour, rebellion. Trois chansons que je ne connaissais pas permettent en plus de redécouvrir un artiste plus riche qu'il n'y paraît parfois : "Il pleut", "Je suis une bande de jeunes" ou  "Deuxième génération" très bien interprétée par Benjamin Biolay que je n'avais jamais écouté non-plus.

  Un album hommage efficace, avec le petit mot de Renaud qui va bien pour remercier ses "potos".

 

http://img.musiquemag.fr/datas/artiste/r/e/renaud/xl/renaud-photo-535936a64e80b.jpg?v=201404241807

 

Par Robert Mudas.

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Ce dont on n'a pas parlé
commenter cet article
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 10:38

Le bilan de Cathy : mai 2014

 

Vous connaissez le principe. Voici ce que j'ai vu/lu/joué/écouté ces derniers temps.

 

Série télévisée :

 

http://www.actucine.com/wp-content/uploads/2011/03/Fringe-S03E16.jpg

 

Sur les conseils de plusieurs amis, je me suis enfin décidée à regarder Fringe. Et bien ça a confirmé tout le mal que je pensais déjà de son créateur J.J. Abrams. Après avoir massacré deux bonnes idées d'histoire avec Alias et Lost, il nous propose ici une série fantastico-policière bourrée de raccourcis, d'incohérences et de confusion  (ne parle pas de paradoxes temporels qui veut).

Les deux premières saisons font majoritairement penser à du sous X-files, avec des enquêtes parfois même carrément pompées sur celle-ci, reliées à un fil rouge plus que ténu. La saison 3 commence plutôt pas mal, mais au bout de quelques épisodes, on retombe dans le système d'enquêtes sans grand intérêt. La toute fin de cette saison lance deux évolutions, dont une très intéressante, mais qui sera malheureusement très peu exploitée en saison 4. La saison 5 est la seule que j'ai trouvée intéressante, avant de boucler la boucle avec une fin cucul à souhait et complètement incohérente.

Bref, on ne pourra pas dire que j'ai fait ma mauvaise tête, j'ai essayé, mais vraiment les séries télé de J.J. Abrams, c'est fini pour moi, j'ai donné.


 

Bande dessinée :

 

http://alter1fo.com/wp-content/uploads/2013/08/MonAmiDahmer.jpg

 

Mon ami Dahmer est un roman graphique de Derf Backderf, qui raconte la jeunesse du célèbre tueur en série américain Jeffrey Dahmer, jusqu'à ce qu'il fasse sa première victime. L'originalité de cette histoire provient du fait que son auteur est en réalité un ancien camarade de classe de Jeffrey Dahmer. Il ne s'agit donc pas ici d'imaginer à quoi aurait pu ressembler la jeunesse d'un futur meurtrier, mais bien de décrire sa véritable vie, à grand renfort de documentation pour essayer de retranscrire tout cela le plus fidèlement possible.

Cette histoire est donc assez dérangeante, car éloignée de la simple fiction, et plus on tourne les pages, plus on se dit que ça aurait pu nous arriver (de côtoyer un futur tueur en série, pas d'en devenir un). En effet, l'auteur s'attache à nous montrer que bien que tout le monde trouve Jeffrey Dahmer un peu spécial, personne ne s'imagine ce qui se passe réellement dans sa tête. S'il est possible de comprendre que ses camarades de classe, qui ne sont pas encore vraiment des adultes, s'amusent de ses excentricités, c'est plus dérangeant s'agissant du personnel de son école ou de ses propres parents.

Mon ami Dahmer est donc une histoire très forte qui ne laisse pas indifférent, d'autant que le dessin est assez spécial et en rebutera certainement plus d'un. Mais l'histoire vaut vraiment le coup.

 

Jeu vidéo :

 

http://www.mondespersistants.com/images/screenshots/Zoom-306425184.jpg

 

Je triche un peu, il ne s'agit pas vraiment d'un jeu vidéo, mais comme je ne pourrai jamais le caser dans aucune catégorie et que j'avais quand même envie d'en parler, je le mets là. Pis on y apprend plein de choses donc il a tout à fait se place dans ce blog. :)

Je me suis donc mise il y a quelques temps à Ouverture facile Junior (http://junior.ouverture-facile.com/). Le concept de ce jeu d'énigmes en ligne est simple. À chaque énigme correspond une image, une URL, un titre de page et un indice, et vous devez trouver comment accéder à l'énigme suivante. Il peut s'agir de cliquer à certains endroits de l'image pour faire apparaître des choses, de changer l'URL pour accéder à une nouvelle image, ou encore de saisir un mot-clé permettant de charger l'énigme suivante, le plus souvent plusieurs de ces solutions dans une même énigme et après avoir fait quelques recherches sur Internet pour décoder tout ça.

Avec à ce jour 114 niveaux sortis, autant dire que vous allez y passer quelques heures, d'autant qu'il ne faut pas se fier au mot "facile" du titre. En effet, si cette version s'inspire de son grand frère Ouverture Facile pour proposer des énigmes accessibles à un public plus jeune, ce n'est pas pour autant que les adultes vont le finir les doigts dans le nez (ce n'est pas très propre en plus). J'en suis pour l'instant au niveau 59, soit à un peu plus de la moitié, après plusieurs heures à essayer de comprendre certaines énigmes.

En fonction de vos connaissances, certaines énigmes vous paraîtront faciles tandis que d'autres ne vous inspireront qu'un gros point d'interrogation. Un conseil : lisez l'indice, toujours, il est parfois indispensable pour comprendre l'énigme. 

 

Musique :

 

 

 

The Gathering est un groupe de métal fondé en 1992, qui a autant changé de lineup que de style musical. Je l'ai pour ma part découvert en 1995 avec l'album Mandylion, et la magnifique voix claire et envoûtante d'Anneke Van Giersbergen. A suivi l'album Nighttime Birds, en 1997, que j'ai encore plus aimé, et puis après, le groupe est devenu beaucoup plus électro et j'ai arrêté de suivre leurs nouveaux albums, continuant toujours à écouter ces deux-là par contre.

Et puis, il y a peu, je suis tombée totalement par hasard sur Sleepy Building, un album live semi-acoustique sorti en 2004, qui m'a non seulement permis de redécouvrir des morceaux des deux albums cités, mais également d'en découvrir de nouveaux dont la version originale ne me plaît pas, mais qui passent merveilleusement bien sans le côté électro, qui m'avait fait fuir. C'est donc un réel plaisir d'écouter les 14 morceaux qui composent cet album, avec une préférence pour le tout premier, Locked Away, entièrement à la guitare sèche et au piano.

Que les gens hermétiques au métal se rassurent, le style musical de The Gathering se situait, pour les deux albums cités, dans le doom atmosphérique, pas bien violent donc. Sleepy Building étant un album semi-acoustique, il ne fait pas vraiment métal non plus. Il n'empêche que ça me fait bien plaisir de retrouver ce groupe dans un nouvel album (enfin, un album que je ne connaissais pas quoi).

 

Par Cathy.

Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 10:25

Le bilan de Robert Mudas : février 2014

 

  Une nouvelle fois, l'heure du bilan pour moi ! Vous devez commencer à connaître le principe : de courtes chroniques de ce que j'ai pu récemment voir, lire ou jouer.

 

Cinéma :

 

http://blog.fnac.ch/wp-content/uploads/2013/04/The-Impossible-Movie.jpg

 

  Je suis tombé un peu par hasard sur The Impossible que j'ai bien aimé. Ce film de 2012 avec les très bons Naomi Watts et Ewan McGregor raconte l'histoire d'une famille tentant l'impossible : se retrouver après le terrible tsunami de 2004 en Thaïlande.

  A la réalisation, c'est l'espagnol Bayona que j'aime beaucoup pour son premier film L'Orphelinat, et il parvient à nous toucher et à nous faire revivre ces instants difficiles. En un mot, et sans mauvais jeu de mots, c'est extrêmement immersif. L'échelle choisie est l'échelle humaine : ce n'est donc pas un film catastrophe dans le sens où vous ne verrez pas de vue aérienne de la vague géante, non, vous verrez ce que les gens ont pu voir à leur niveau à ce moment, et c'est bouleversant dans tous les sens du terme.

  Le point négatif du film, que beaucoup ont soulevé, c'est son improbabilité totale (certains peuvent juger que le fait que toute la famille ait survécu à la première vague est un manque de respect à la réalité). J'ai envie de leur répondre que le titre est extrêmement clair : Bayona veut montrer comment le lien familial peut nous pousser à réaliser l'impossible.

 

Bande dessinée :

 

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/Couv_173653.jpg

 

 Un ami m'a prêté les deux premiers tomes d'Hercule (par Morvan et Looky, chez Soleil). L'idée est de rejouer le mythe des 12 travaux d'Hercule dans un univers de science-fiction. Les monstres sont des robots, et les armes ne sont pas qu'en fer blanc. Au scénar comme au dessin, la BD tient la route et s'avère tout-à-fait correct, mais je ne m'enthousiasme pas pour autant. Il faut dire que chaque tome raconte un travail d'Hercule et j'ai du mal à faire confiance dans les Editions Soleil pour publier douze tomes... De plus, comme pour Sillage, Morvan prend son temps pour implanter l'action et le héros répond pour l'instant à la description "gros bourrin qui tape", ce qui, j'en ai honte, me laisse assez froid. On sent que petit à petit des pièces sont amenées, notamment dans le tome 2, pour complexifier la situation et amener Hercule à réfléchir et se révolter contre cette société futuriste, mais encore une fois j'ai du mal à croire à la possibilité d'une saga réussie en douze tomes dans une maison d'édition spécialisée dans les séries abandonnées.

 

http://zombie-parade.net/wp-content/uploads/2013/11/walking-dead-19-ezechiel.jpg

 

  Le dix-neuvième tome de Walking Dead est sorti, et comme d'habitude c'est un rendez-vous que je ne manquerais sous aucun prétexte. Il s'intitule Ezechiel et je l'intégrerai évidemment à l'article sur cette série comics quand l'arc sera finie.

  Les zombies sont un détail dans ce tome, car, et c'est la direction de toute la saga, ce ne sont pas les principaux ennemis. Non, le principal ennemi, c'est comme toujours la folie et la violence potentiellement présentes dans les individus de notre société, représentées ici par l'horrible Negan, qui commence à pouvoir peser dans la mythologie de la série presque autant qu'un Gouverneur...

  (Attention, potentiel spoiler dans ce paragraphe si vous ne savez pas qui a survécu jusque là !) Si les personnages ont connu des batailles, c'est maintenant à une guerre qu'ils se préparent, avec quatre groupes de belligérants. Kirkman avait pris son temps pour installer le contexte de la communauté d'Alexandria dans l'arc précédent, et maintenant prépare le conflit qui gronde d'une main de maître, développant toujours les personnages connus (très belle scène entre Andréa et Rick) ou en présentant de nouveaux (j'aime beaucoup cet Ezechiel personnellement, qui a aussi droit à une très belle scène avec Michonne).

  Depuis le traumatisant tome 17, chaque tome de cet arc est plein d'une tension palpable et c'est encore le cas ici dans l'affrontement avec ce monstre de Negan qui n'hésite jamais à libérer des places dans la galerie des personnages...

 

Série télévisée :

 

http://choualbox.com/Img/138615331584.jpg

 

  Alors que tout le monde a maintenant les yeux rivés sur Broadchurch , sympathique mais un peu lente à mon humble avis, j'ai préféré l'autre série avec David Tennant The Escape Artist. L'ancien Docteur y joue un avocat chargé de défendre un monstre qui se retournera contre lui. J'ai toujours été fasciné par le concept horrible d'"avocat du diable" et cette mini-série en trois épisodes illustre bien la position délicate de l'avocat, en plus d'être fascinante sur le plan de l'organsiation de la justice.

  Tennant y est (évidemment) excellent, les autres acteurs très bien dirigés aussi, et la série parvient à nous émouvoir, nous intéresser et nous faire frémir en trois épisodes seulement, si bien que ça frôle le génie de concision scénaristique. Ce qui manque à Broadchurch selon moi, qui prend volontairement trop son temps dans une intrigue qu'un épisode de série américaine aurait résolue en un épisode.

  Enfin, rendons à César ce qui appartient à César, j'adresse un grand merci au blog qui m'a donné envie de regarder cette mini-série : Marluuna, que je vous invite à consulter !

 

Jeu de société :

 

http://gusandcodotnet.files.wordpress.com/2013/11/concept.jpg

http://img2.trictrac.net/img-51d6e37e8ed46.jpeg

 

   Grâce à diverses manifestations ludiques, j'ai pu essayer quelques succès récents, et je dois bien avouer que j'ai été très déçu par deux d'entre eux : Les Bâtisseurs et Concept. Je partais sur un excellent pressentiment pour le premier qui est signé Fred Henry, auteur du très fun The Adventurers et du succès total Timeline (que je respecte beaucoup même si je déteste y jouer !). Son petit dernier, qui rencontre un franc succès aussi, m'a déçu par sa trop grande simplicité et par son manque total de profondeur. Je suis sûrement passé à côté de quelque chose mais je n'y ai vu aucune espèce d'intérêt. Quant à Concept, vainqueur de l'As d'Or, quand même, il m'a fait vivre une partie sympathique mais, comme pour tous les jeux d'ambiance qui ne fonctionnent pas totalement, sympathique pour l'ambiance que les gens ont bien voulu y mettre plus que pour les règles. Le concept est correct, c'est sûr, mais selon moi ne fait pas un jeu en cela qu'il est trop peu ludique.

 

http://img.trictrac.net/img-524c24cab8a4d.jpeg

  Pour ne pas rester sur une déception, un petit coup de coeur, après un seul essai que j'ai beaucoup apprécié : La Route du Verre. Beaucoup de mécanismes intelligents qui rendent le jeu profond et riche sans pour autant être trop périlleux niveau stratégie : du jeu de gestion comme je l'aime, original et prenant.

 

  Par Robert Mudas.

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Ce dont on n'a pas parlé
commenter cet article
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 14:20

Je reprends le concept d'Alex (Note de Robert Mudas : mais qui est donc ce Alex ?) pour évoquer en quelques mots de la musique, du jeu ... des choses qui sont déjà sorties et d'autres non.

 

Musique :


Trauma est une série canadienne dont je n'avais jamais entendu parlé jusqu'à ce que j'apprenne que l'habillage musical de la nouvelle saison (la 5 je crois) devait être réalisé par Coeur de Pirate, une artiste que j'apprécie. Au final, l'album correspondant est sorti en janvier, se trouve un peu partout et comporte uniquement des reprises de chansons anglo-saxonnes, dont un titre d'Amy Winehouse, le tout "à la sauce" Coeur de Pirate. Pas désagréable.

http://blogues.lapresse.ca/musique/files/2013/12/trauma.jpg

 

Le 27 Janvier est sorti également le nouvel album d'Oldelaf, intitulé Dimanche et financé par les internautes via Octoo. Album très réussi avec des titres drôles (La peine de Mort, Digicode) et d'autres très simples et touchants à l'image de "Ca changera rien" qui me fait penser à "les mains froides", une des plus belles chansons de l'artiste. A écouter sans modération. Sachez aussi qu'il démarre une grande tournée et que ses spectacles sont assez géniaux.

Vous pouvez visionner sur Youtube le premier clip tiré de cet album, "Je mange", avec la participation de Jonathan.

http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/8e/41/56/5652878/1507-1.jpg

 

Jeu : 


Nous vous avons déjà parlé de Zombicide, la saison 1, la 2, l'extension ... La saison 3 est annoncée de manière officieuse pour la fin du premier trimestre 2014, et devrait se dérouler dans un hopital. Annoncé, cela veut dire qu'un kickstater devrait demarrer, pour une livraison, dans une grosse année, je pense ...

http://guillotinegames.com/img/po_box.jpg

Dans la série des jeux, le deuxième meilleur jeu de plateau de tous les temps, à savoir Space Hulk a connu en décembre une adaptation sur PC, Mac et OS mobile. Le jeu est un peu cher, je trouve (8€ environ sur IOS), mais comme la base est bonne on ne boude pas son plaisir. Cela ne remplacera jamais le plaisir du jeu physique, mais le mode campagne occupera bien des heures de transport.

http://www.games-workshop.com/MEDIA_CustomProductCatalog/m410478a_xx010699001_SHZael_873x627.jpg

 

Divers :


C'est officiel depuis quelques jours, le festival Geekopolis aura bien lieu cette année et connaitra donc une deuxième édition. La première ayant été trés réussie, c'est plutot une bonne nouvelle. Pour rappel, Geekopolis est un festival parisien sur l'ensemble de l'univers Geek : JDR, série, jeux de plateau, musique, dance, etc ... le tout dans un esprit vraiment de "fan", sans toutes les boutiques que l'on peut trouver notamment à la Japan, mais avec beaucoup d'ateliers, de conférences, de rencontre ... et sans que cela soit également bondé.  Rendez vous donc les 17 et 18 Mai 2014 au Parc des expos Porte de Versaille.

 

http://hypemedia.fr/wp-content/uploads/carre_geekopolis.jpeg

 

 

Sans être officiel, cela a été annoncé sur Twitter par l'interessé, et c'est aussi une éxcellente nouvelle : Alexandre Astier devrait remonter sur les planches en fin d'année (septembre ?) pour un nouveau spectacle qui devrait porter sur la physique quantique.

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRyAIAOe4roPJpVWDvY7qdwtTSJj7AaLf6kUFNq_mhtl0KD-k2-9AuTtukpvQ

Par Maël.

Repost 0
30 janvier 2014 4 30 /01 /janvier /2014 20:30

Le bilan de Cathy : janvier 2014

 

Pour ce début d'année, c'est moi qui m'y colle. Au programme : de la BD surtout, mais aussi un peu de jeu vidéo, de série TV et même de littérature sans images !

 

Série télévisée :
Après une attente presque insoutenable, la saison 3 de l'excellente série Sherlock a enfin été diffusée !  Pour ceux qui ne connaîtraient pas, cette série nous raconte les aventures du célèbre détective Sherlock Holmes, mais transposées à notre époque. Cette saison 3 était très attendue, non seulement parce qu'elle a été retardée à cause du tournage de la trilogie The Hobbit (où Morgan Freeman joue le rôle de Bilbon et Benedict Cumberbatch fait la voix du terrible dragon Smaug), mais également car la fin de la saison 2 nous laissait sur un gros suspense (tout comme la fin de la saison 1 d'ailleurs, maudit Moffat ^^). Le premier épisode a répondu à toutes mes attentes, en levant non seulement le voile sur LA question que tout le monde se pose, mais par son humour omniprésent. L'épisode 2 nous présente quant à lui de nombreuses enquêtes à résoudre, tandis que l'épisode 3 nous fait des révélations inattendues. C'est toujours un réel plaisir de retrouver Sherlock et Watson, malgré des saisons bien trop courtes. D'ailleurs il n'est pas impossible que je fasse bientôt un article sur cette série.

http://static1.cinemovies.fr/articles/6/24/46/6/@/358437-sherlock-le-teaser-de-la-saison-3-620x0-2.jpg 


Jeu vidéo :
Le jeu musical Rocksmith 2014 propose de nous faire jouer des morceaux plus ou moins connus à la manière d'un Guitar Hero ou d'un Rockband, à ceci près que l'on joue ici avec n'importe quelle vraie guitare. Pour ma part, j'ai commencé la guitare il y a quelques années mais j'ai du arrêter au bout de quelques mois, donc autant dire que je suis une grande débutante. Le jeu nous propose de nous apprendre la guitare en 60 jours, mais je n'y crois pas trop (il faudrait déjà savoir ce qu'on entend par "savoir jouer"). Le principe est assez simple en théorie. Pour chaque morceau, on vous propose de petits exercices, dont la difficulté augmente à mesure que vous progressez. Seulement voilà, au bout de quelques jours de jeu, je ne comprends toujours pas comment cela fonctionne et je me retrouve souvent à passer subitement à un niveau de difficulté trop élevé pour mon niveau actuel. C'est donc assez décourageant pour le coup. J'ai du m'arrêter pour cause de trop de boulot et des fêtes de Noël à préparer, mais je vais essayer de m'y remettre sérieusement. Je vous dirai si je sais jouer dans 60 jours (ou pas).


http://img.audiofanzine.com/image.php?lang=fr&identifier=id&size=normal&module=product&product_id=196914 


Bande dessinée :
Grande fan de l'univers d'Astérix mais très déçue des derniers tomes parus, je ne m'intéressais plus du tout à l'actualité de la série et n'ai appris la sortie d'un nouveau tome, Astérix chez les pictes, que quelques jours avant seulement. Mais lorsqu'on m'a dit que c'était Jean-Yves Ferri au scénario (auteur entre autres du génial Le retour à la terre), je me suis dit que ça valait peut-être le coup de s'y intéresser et effectivement ! Quel plaisir de retrouver nos héros dans une nouvelle histoire à l'image de celles que nous connaissons si bien. Les auteurs ont su retranscrire avec fidélité l'ambiance de cette série. Même si ce tome n'est pas au niveau des anciens, à cause notamment d'un problème de rythme, qui nous fait passer la moitié de l'album au village et l'autre chez les pictes, n'approfondissant pas assez l'histoire, cela promet de belles choses pour la suite.


http://www.asterix.com/la-collection/les-albums/visu/alb35fr.png 

L'immeuble d'en face, une série de Vanyda de près de 500 pages, nous raconte des tranches de vie des habitants d'un petit immeuble du Nord. Ici, pas de quête, pas d'énigmes, peu d'action, juste des voisins qui se croisent et apprennent à se connaître. J'avais adoré la série Celle que... du même auteur. Celle-ci est un cran en dessous, mais on se surprend vite à s'intéresser à ces personnages et à se demander ce qui va leur arriver. Poussez la porte d'entrée et faites la connaissance de Claire, Louis, Béatrice, Rémi, Fabienne et Jacky.


http://www.les-lectures-de-cachou.com/wp-content/uploads/2012/07/immeuble-en-face-trilogie.jpg 

Enfin, j'ai lu le cinquième tome de Blacksad. Cette série est toujours un réel plaisir pour les yeux, même si les histoires sont assez inégales (le tome 2 reste pour moi de loin le meilleur). Celle-ci se passe en dehors du cadre habituel de la série, puisque notre cher détective en vacances nous emmène dans une sorte de road trip à la poursuite d'un voleur de voiture. On regrettera l'absence de Weekly (j'adore ce personnage), mais l'histoire reste sympathique. Et qu'est-ce que c'est joli !


http://bdi.dlpdomain.com/album/9782205071801/couv/I400x523/blacksad-tome-5-amarillo.jpg 


Littérature :
Je viens juste de terminer la lecture du premier volet de la trilogie des fourmis (oui je sais, je ne suis pas à la pointe de la nouveauté), intitulé Les fourmis, donc, et j'ai beaucoup aimé. Deux histoires sont racontées en parallèle : celle des fourmis rousses de la fédération de Bel-o-kan, et celle d'une famille d'êtres humains qui possède une mystérieuse cave. On passe ainsi de l'une à l'autre pendant tout le roman, et on se demande bien quel est le lien entre ces deux histoires. J'ai personnellement préféré l'histoire des fourmis, dont la vie est décrite avec un tel niveau de détail qu'on a presque l'impression d'être l'une des leurs. Je ne regarderai plus jamais les fourmis de mon jardin de la même manière en tous cas, c'est certain  !


http://static.fnac-static.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/9/3/3/9782253063339.jpg

 

Par Cathy.

Repost 0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 11:20

Les idées cadeaux des chroniqueurs !

 

Un article très spécial aujourd'hui puisque, pour fêter Noël, nous avons décidé de penser à tous ceux qui n'ont pas encore acheté leurs cadeaux : voici pour eux (et pour tous ceux que cela pourrait intéresser !) la liste de Noël ultime de Ludiculture. Chaque chroniqueur a dû faire un seul choix dans chacune des catégories du blog et expliquer ce choix en quelques lignes. Certains en ont profité pour faire la liste de tout ce qu'ils conseillaient, d'autres ont fait leur liste ultime du meilleur de chaque catégorie, les derniers ont proposé des idées cadeaux pour ce Noël-ci. Mais tous vous donnent là leurs goûts et opinions, grimés d'une barbe blanche et chapeautés d'un bonnet rouge ! Ho ho ho !

 

http://www.masculin.com/images/article/1165-idees-cadeaux-noel-2009/idees-cadeaux-noel-2009-ba.jpg

 

 

La liste de Cathy

Littérature

http://www.babelio.com/couv/14213_833516.jpeg  Ça, de Stephen King. Cet auteur a été l'un des premiers de littérature adulte auquel je me suis intéressée. À l'époque, je lisais tous ses romans (j'ai un peu lâché depuis) et celui-ci restera pour moi le meilleur d'entre eux, et l'un des rares romans que j'ai lu plusieurs fois. Histoire en trois tomes, il y est question d'un groupe d'amis un peu ratés qui va devoir affronter Ça, l'horreur ultime, capable de prendre n'importe quelle forme et d'incarner leurs pires cauchemars.

 

Bande dessinée

http://ic.pics.livejournal.com/ys_melmoth/12964445/578586/original.jpgSans hésitation De cape et de crocs. Il est rare qu'une BD marque à la fois par son dessin et son scénario. C'est le cas de cette série, associant les deux génies de la BD Jean-Luc Masbou (dessin et couleurs) et Alain Ayroles (scénario). Un dessin magnifique servi par un scénario sans faille, que vous pouvez retrouver dans cet article.

 

Cinéma

http://ekladata.com/_ZriDUhs39ziTKlpDHRMK-tjPbw.jpgJe pourrais bien sûr citer Star Wars, mais tout le monde connaît alors mon choix se portera sur Une nuit en enfer, de Roberto Rodriguez. Ce film commence par un road movie, qui raconte la course poursuite entre deux fuyards et les rangers de l'État du Texas. La 2e moitié du film vire quant à elle à l'horreur, puisque le bar dans lequel ont choisi de se cacher nos deux personnages pour la nuit est en réalité tenu par une bande de vampires. Le tout est ponctué d'humour et servi par des acteurs talentueux (George Clooney, Harvey Keitel et Juliette Lewis, pour ne citer qu'eux).

 

Série télé

http://p6.storage.canalblog.com/64/65/1181068/91702484_o.jpgBuffy contre les vampires a marqué toute une génération. Alors que certains ont aujourd'hui un peu honte d'avouer avoir regardé cette série, ce n'est pas du tout mon cas. Joss Whedon, le créateur de la série, a su nous montrer tout au long des 7 saisons qu'il maîtrisait parfaitement son sujet, n'hésitant pas, même, à proposer des épisodes très originaux et un peu casse-gueules (notamment Que le spectacle commence, une comédie musicale, Un silence de mort, caractérisé par une absence quasi totale de dialogues et Orphelines, où les musiques sont totalement absentes).

 

Musique

http://zachshaw.files.wordpress.com/2010/03/elect_the_dead_symphony.jpgJ'écoute énormément de musique, et ce que j'apprécie par dessus tout, ce sont les Live, car je trouve qu'ils apportent une fraîcheur et une spontanéité que masquent parfois les arrangements des versions studio. Je choisis donc l'album Elect The Dead Symphony, de l'excellent Serj Tankian. La voix puissante du chanteur est ici alliée à la somptuosité d'un orchestre symphonique, pour mon plus grand bonheur.

 

Jeu vidéo

http://www.consolesyndrome.com/wp-content/uploads/2010/02/Final_Fantasy_8-Front.jpgFinal Fantasy VIII. Je n'ai joué qu'à trois épiosdes de la série (les 7, 8, 9) et celui-ci reste de loin mon préféré. J'ai particulièrement aimé le design des personnages, aux proportions normales, contrairement aux deux autres, ainsi que l'histoire, avec ce personnage principal vers lequel tout le monde se tourne alors qu'il n'a absolument pas envie de devenir un héros. Je me souviens qu'il avait été pas mal décrié à l'époque, mais je l'ai pour ma part fini plusieurs fois, y compris toutes les quêtes annexes et la collection entière de cartes Triple Triad.

 

Jeu de société

http://www.abugames.com/images/guidetoeditions/Revised_Serra_Angel.jpgLe jeu de cartes Magic, The Gathering, a certainement marqué la fin de mon adolescence. J'ai commencé à y jouer à la toute fin de la 3e édition (je viens de voir sur Google que la 15e édition sortirait l'année prochaine O_o). À l'époque, nous étions tout un groupe d'amis à y jouer, et nous privilégiions les parties longues, ce qui signifie que le but n'était pas d'attaquer tout de suite, mais plutôt de construire son jeu. Les parties duraient ainsi plusieurs heures et nous permettaient de jouer avec des cartes auxquelles les joueurs classiques de tournois ne jetaient pas le moindre regard (Aaaaah, le sorcier Sybarite ^^).

 

 

La liste de Darkim

Jeux vidéo
Avec toute l'effervescence de cette fin d'année au niveau vidéoludique, PS4, XBOX one, on ne sait plus trop où donner de la tête. 
Pour ma part  je pense que la PS3, par exemple, a encore quelques beaux jours devant elle avec dernièrement la sortie de Gran tourismo 6, GTA5, pour ceux qui n'ont pas encore pu se le procurer, et surtout celui qu'il faut avoir si ce n'est pas déja fait, Last of Us. Notons également sur Wii U la sortie du très attendu Mario 3D world.
Sur Nintendo 3DS (et 2DS) l'excellent Zelda, a link Beetwin Worlds.

Bref, si vous ne voulez pas vous ruiner sur les consoles dernière génération, pour lesquelles il faudra de toutes manières attendre quelques mois pour avoir des versions stables, les anciennes consoles ont encore de jolis catalogues de jeux à vous offrir.

 

Cinéma

http://medias.jds.fr/article/65038/l-apprenti-pere-noel-et-le-flocon-magique_600C.jpgCôté cinéma d'animation, il y a quelques petits films qui méritent votre attention, notamment  L'apprentie du Pére noél et le Flocon magique, d'une part parce que c'est une production française et que ça devient suffisament rare pour saluer le projet, et d'autre part parce que c'est un joli petit anim de qualité, qui ravira petits et grands.


http://www.focusonanimation.com/wp-content/uploads/2013/06/frozen-la-reine-des-neiges-affiche2.jpgJ'attends également fébrilement comme chaque année le film disney. Cette année, on va dire qu'ils ont tapé dans le "de saison" avec La reine des neiges. Je ne conseillerais pas forcément, vu que je ne l'ai pas encore vu, mais les images que j'ai réussi à dénicher promettent un film magnifique visuellement, à défaut de faire dans l'originalité au niveau du scénario, d'après mes sources. 


http://www.manga-news.com/public/images/dvd_volumes/akira-collector-25e-edition2.jpgAh oui, si vous avez pu assister à la projection d'Akira qui a eu lieu le 19 décembre au grand Rex à l'occasion des 25 ans de ce chef d'œuvre de l'animation nipponne : cordialement, je vous hais ! ;)
Mais heureusement, un joli coffret Collector 25th anniversary vient de sortir pour fêter ça, au prix ridicule de 43 € (sans les fraix de port ). Enjoy ^^  

 

 

La liste de Maël

Cinéma

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/04/41/18823891.jpgDifficile pour moi de ne citer qu'un seul film ... j'aurais sans doute plus de facilité dans les autres catégories, mais comme il faut jouer malgré tout le jeu, je pense que je vais écarter le cercle des poètes disparus, Scott Pilgrim, Zombieland ou Terminator 2 (pour ne citer que les films qui, d'une manière générale, m'ont marqué lors de leur sortie en salle) et garder LE film culte : Vol au dessus d'un nid de coucou. Un Jack Nicholson de haut vol, des seconds rôles brillants (Danny de Vito, Christopher Loydd, Will Sampson), une histoire belle, terriblement humaine, et une fin ... mon dieu quelle fin ... c'est un véritable bijou, à voir en noir et blanc. Pas évident à trouver, mais il est encore trouvable en DVD et fera un bon cadeau pour les jeunes qui ne se doutent pas qu'il existe autre chose que Twilight et Hunger Games. :D

 

Littérature

http://quarterlyconversation.com/images/stephen-king.jpgTrichons un peu. Si je ne dois garder qu'un livre, ce sera sans hésiter Marche ou crève de Stephen King (ou Richard Bachman, son pseudo pour ses premiers livres, j'ai un doute). Ce livre raconte l'histoire d'un groupe de jeunes américains qui participent à la Marche, une épreuve qui nécessite de marcher le plus longtemps, sans être éliminé. Toute l'horreur de ce livre repose sur le mode d'élimination : un candidat qui descendrait en dessous d'une vitesse minimale 3 fois ... est abattu. Radical, sombre, fort, le meilleur king.  Je l'ai lu jeune, et je pense qu'il est accessible à des adolescents. Et cela se trouve partout.

Et si je ne devais garder qu'une série, ce serait le cycle Fondation d'Isaac Asimov, pour moi le meilleur écrivain de SF, celui qui a posé une grande partie des bases de la robotique. C'est génial, extrêmement développé, cohérent, et Asimov embarque le lecteur dans son univers avec une maestria rarement égalée. Vous pouvez trouver cela en coffret, dans toutes les librairies. Des heures de lecture en perspective pour celui que recevra ce cadeau.

Et je me rends compte que j'ai oublié aussi La nuit des enfants rois. Mince. :D

 

Musique

http://lyricsv5.free.fr/static/img/cover/155_dolly_dolly.jpg?1328563607Ce n'est pas l'album que j'écoute le plus, mais sans doute celui qui m'a le plus marqué par sa richesse, sa profondeur et sa noirceur. Il s'agit de l'album éponyme de Dolly. Il n'y a rien a jeter dans cette tracklist. Si l'on retient souvent Quand l'herbe nous dévore ou Je ne veux pas rester sage, tout est génial. C'est difficile à exprimer, mais vraiment cet album torturé et grave a été un choc pour moi. Je n'ai jamais trouvé mieux. Pas la tendance du moment, mais justement, c'est bien aussi d'offrir des objets moins "mode", mais des valeurs sûres.

 

Bande dessinée

http://www.coinbd.com/series-bd/la-quete-de-l-oiseau-du-temps/le-temple-de-l-oubli/images/planche/oiseautemps_t2.jpgRobert Mudas m'ayant piqué mon premier choix (mais je salue le geste), je vais choisir un grand "classique" ; c'est à dire la Quête de l'oiseau du temps de Loisel. Il s'agit d'une des premières grands séries d'héroic-fantasy, bien avant Lanfeust et consort. On y suit les aventures du chevalier Bragon et de Pelisse, à la recherche de l'oiseau du temps, afin d'empécher Ramor, le dieu maudit de se libérer. Le dessin, enfin surtout les couleurs, sont un peu datées sur les premiers tomes, mais en vous accrochant, vous aurez sans doute beaucoup de plaisir à lire ce monument de la BD Franco-Belge. Enfin pour ce qui concerne le premier cycle. La suite est sans aucun doute moins marquante. Vous pourrez retrouver les 4 premiers tomes, donc ce cycle, en intégral, chez votre libraire préféré.

 

Jeu de société

http://toysfigurine.com/wp-content/uploads/2012/04/StadiumFloyd1.jpgIci aucune hésitation, mon jeu de société ultime est Blood Bowl, le jeu de Games Workshop. Créé en 1987, prévu pour 2 joueurs, ce jeu est en quelque sorte la rencontre de l'univers de Tolkien avec le football américain. On y croise des elfes, des nains, des ogres, des gobelins, qui s'écharpent, se mettent KO, voire se tuent, oubliant parfois allégrement l'objectif de marquer un touchdown, c'est à dire amener le ballon dans le but de l'adversaire. Comme tout bon jeu GW qui se respecte, l'aspect collection/peinture est très présent, puisque chaque équipe de joueurs est représentée par plusieurs figurines que chaque joueur pourra peindre, nommer, personnaliser et, s'il se lance dans un tournoi, faire progresser. 25 ans de carrière et toujours une énorme communauté de fans, et une réédition récente qui le rend assez facile à trouver et à offrir.

Et je fais d'une pierre deux coups, car il existe aussi en version jeu vidéo, très bien réalisé, moins fun au niveau collection, mais plus facile pour apprendre les règles.

 

Série télévisée  Le cadeau ultime du geek bdvore

http://www.delartsurlaplanche.com/imgs/oeuvres/o_000007055_i.jpgPoint de série télé pour moi, ce n'est pas forcément ma tasse de thé. Par contre, en bon collectionneur de BD, je pense que le cadeau ultime à faire à une personne de ma catégorie est le dessin original. Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un dessin de la main même de l'auteur, soit directement une planche, c'est-à-dire la page même qui, reproduite, se retrouve dans l'album que vous pouvez avoir en main, ou une illustration, sans dialogue. On trouve de tout, à tous les prix, sur internet ou dans des galeries spécialisées, (9e art, Daniel Maghen, etc ...). Pour ce qui me concerne et pour illustrer mon propos, je crois que la planche ultime serait une planche des Feux d'Askell de Mourier/Arleston. 

 


La liste d'Oxo

 Littérature 

http://static.fnac-static.com/multimedia/Images/FR/NR/af/49/51/5327279/1507-1.jpgVu que c'est de saison et que cela rejoint mes derniers articles publiés ici même, voilà LE cadeau livre que j'adorerais trouver sous le sapin: Bilbo le Hobbit édition luxe publié aux éditions Christian Bourgois, dans sa nouvelle traduction. Le livre est relié par un dos toilé avec une couverture en dur et un fourreau sur lequel figure l'illustration de Smaug dessiné par Tolkien lui-même. À l'intérieur, la carte de Thror, des illustrations en couleurs de Tolkien, ce qui se rapproche le plus de ce que voulait l'auteur pour son premier livre. Un objet magnifique !

 

Cinéma
Le film que j'aurais envie de faire découvrir est manifestement Fight Club. Une critique sociale engagée, basée sur le roman de Chuck Palahmiuk, réalisé par le très inspiré David Fincher, porté par un trio d'acteurs au maximum de leur forme, bref un chef d'oeuvre !

Ah, et si pour vous Fight Club se résume aux combats, c'est que vous n'avez rien compris au message du film. Vous pouvez lire un article consacré à ce film ici.

 

Série télévisée

http://media.melty.fr/article-1347856-ajust_930/le-casting-complet-de-the-big-bang-theory.jpgSans hésiter, The Big Bang Theory ! Digne successeur de Friends, cette série concilie humour, les sciences et toute la culture geek avec brio. Les personnages sont attachants, la comédie fonctionne grâce aux disparités entre ces gens, tous bien barrés.
La série a réussi à prendre le virage de la formation des couples, tout en n'oubliant pas les personnages à la base de la série.
À voir en VO, vu la qualité de la VF...

 

Bande dessinée

http://books.gigaimg.com/avaxhome/avaxhome/2008-05-17/Le_sursis.jpgChoix dfficile s'il en est. Je choisirais Le Sursis de Jean-Pierre Gibrat, aux éditions Dupuis, collection Aire Libre. On y suit les aventures de Julien, fraîchement évadé du train qui le menait en Allemagne pour le STO. Réfugié dans des combles, il scrute la vie de son village du haut de son pigeonnier, durant la fin de la seconde Guerre Mondiale. Récit touchant, un anti héros attachant, une héroïne parfaite, une dure réalité.
Et la petite robe rouge de Cécile...

 

Musique

  http://userserve-ak.last.fm/serve/500/44306413/You+All+Look+The+Same+To+Me.pngAutre choix difficile. Je conseillerais l'album You all look the same to me d'Archive, considéré pour beaucoup comme l'album de la consécration et pour moi de la découverte. Album de trip hop, qui installa le style Archive avec l'arrivée d'un nouveau chanteur Craig Walker, capable de vous emporter sur des morceaux très aériens, puis de repartir sur des morceaux très électroniques, avec comme morceau iconique le fameux Again, pur plaisir de 16 minutes des plus envoûtants.

 

Jeu vidéo

http://masseffect.bioware.com/_commonext/themes/masseffect/default/images/home_header_noflash_1000x467.jpgSans hésiter, Mass Effect, du studio Bioware, où on suit durant 3 épisodes le Commandant Shepard dans sa quête désespérée pour lutter contre un ennemi ancestral voulant éliminer toute vie dans l'espace. Space opéra adulte dans les choix proposés (sexualité, vie ou mort, influance...), oeuvre très bien écrite et évolutive au fil des aventures, un must have donc !

 

 

La liste de Robert Mudas 

Cinéma

http://wattsatthemovies.files.wordpress.com/2012/06/cours-lola-cours.jpgUn seul et unique DVD à offrir pour Noël ? Ça, c'est un choix difficile à faire. Quitte à faire cela, je crois que je sortirais des blockbusters et succès hollywoodiens évidents et proposerais un ocni (objet cinématographique non identifié) comme Cours, Lola, cours (ou Lola  rent en vo), un film allemand de la fin des années 90 qui m'avait surpris par son style, son audace et son traitement d'un thème aussi intéressant que "Et si ?".

 

Littérature
Si l'on me demandait mon livre préféré, ce serait clairement Océan Mer de l'excellent Alessandro Barrico (dont j'ai déjà parlé aux débuts du blog). Mais ce n'est pas forcément une bonne idée de cadeau, tout le monde ne tombant pas forcément sous le charme de son style poétique. Pour ce Noël, mon choix se portera donc sur une idée cadeau qui devrait plaire à beaucoup : Absolument débordée, livre assez récent dans lequel Zoé Shepard nous raconte ses déboires à peine exagérés dans l'enfer d'une administration municipale. Je ne suis pas fan du style, mais c'est très drôle, c'est assez vrai à mon avis, et en cela c'est vraiment effrayant.

 

Musique

http://www.magiel.waw.pl/wp-content/uploads/2012/03/lana-del-rey-born-to-die.jpgDifficile aussi de choisir, tant les goûts sont variés et hétéroclites ! Le CD que j'ai envie de faire découvrir sans cesse, c'est Pamplemousse Mécanique des Fatals Picards, mais tout le monde n'aimant pas la chanson humoristique (de génie) française (bouh les nuls, méritent même pas de cadeau !), je vais me rabattre sur mon avant-dernier coup de coeur, et je crois ne pas avoir été le seul : Lana del Rey et son album Born to Die.

 

Bande dessinée

http://marcdubuisson.com/lanostalgiededieu/public/couvintegraal.jpgIl existe une BD qui se transmet d'ami en ami... Personnellement, je l'ai lue chez mon camarade chroniqueur Maël (elle m'a même fait me marrer bêtement pendant une journée), avant de l'acheter et la faire découvrir à déjà trois personnes qui ont adoré aussi. En plus, les trois tomes ont été récemment compilés dans une Intégrââl du plus bel effet, alors que demander de plus ?

Cela s'appelle La Nostalgie de Dieu, c'est de Marc Dubuisson, et c'était un blog avant de devenir une bande-dessinée mettant en scène Dieu, des textes plus que savoureux et des réflexions profondément censées et justes. Le service est un peu athée (service... athée... jeu de mots de Noël...) et le trait volontairement minimaliste, mais c'est à mourir de rire en criant "Mais carrément !" tout au long des trois tomes.

 

Jeu de société
Mon choix pour un cadeau ludique dépendrait vraiment de celui qui devrait le recevoir : Terra Mystica pour un gros joueur acharné,  Time's Up ! pour un joueur occasionnel cherchant à éviter de s'emmerder en soirée, par exemple. Mais il est vrai qu'un de mes derniers articles parlait d'un jeu offrable autant à Tata Ginette qu'à son meilleur pote, et qui peut provoquer de belles séances ludiques dans tous les cas : AugustusJ'ai même réussi à l'offrir à une personne qui disait ne jamais vouloir qu'on lui offre de jeu mais qui a pourtant été ravie pour ce jeu-là, c'est dire.

 

Série télévisée

http://culture.misslipstick.fr/wp-content/uploads/2012/06/the_shield.jpgSi je devais offrir une série télévisée pour Noël, ce serait une série achevée, car il n'y a rien de plus rageant qu'une série qui commence pour ne jamais être finie. Quant à certaines bonnes séries, elles commencent très bien pour finir un peu en eau de boudin (Lost ou Dexter pour ne citer qu'elles). Du coup, mon choix se poserait sûrement sur The Shield, une série que je trouve extrêmement intéressante, enthousiasmante et profonde, achevée et menée avec brio tout du long.

 

Jeu vidéo

http://media.moddb.com/images/games/1/1/295/wallpaper.jpgJe m'écarte un peu de l'optique "idée cadeau" pour parler de ce jeu puisqu'il doit être maintenant difficilement trouvable (ou alors pas légalement), mais c'est vraiment le jeu sur PC qui m'a fait passer des heures sur l'ordinateur, (le seul avec Starcraft premier du nom), le jeu que je ressors à intervalles réguliers pour me replonger avec plaisir dans son mode campagne et enfin le jeu qui, à bien y réfléchir, m'a amené à adorer par la suite la gestion et la stratégie dans les jeux de plateau. Trève de suspense, ce jeu, c'est Heroes of Might and Magic III, avec lequel j'ai grandi et qui, même s'il ne correspond plus du tout aux canons des jeux vidéos d'aujourd'hui, a mon affection pour l'éternité.

 

 

Par tous les chroniqueurs.

Joyeux Noël !

Repost 0
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 15:00

Le bilan de Robert Mudas : novembre 2013

 

Je reprends l’idée de cette petite rubrique entamée ici, chargée de vous présenter ce que j’ai lu / vu / entendu / joué sans en avoir pour autant fait un article.

 

Cinéma :

J’ai eu l’occasion de voir en avant-première Quai d’Orsay, le dernier film de Bertrand Tavernier, en présence de celui-ci. Bon, je l’avoue, ce n’est pas vraiment le renom du réalisateur qui m’a attiré vers ce film mais plutôt le fait qu’il s’agisse de l’adaptation de l’excellente bande dessinée de Abel Lanzac et Christophe Blain. Expliquer la BD et le film serait aller contre le principe de cette rubrique donc je ne les détaille pas mais il faut savoir que le personnage principal, Alexandre Taillard de Worms, ministre des affaires étrangères, est un chef-d’œuvre de charisme et de présence dans la BD. C’est même ce qui m’a fait totalement adhérer aux deux tomes de la BD. Et bien, ce fameux personnage charismatique est ici interprété par… Thierry Lhermitte. Ce choix m’a fait très peur et au final… j’avais raison. Attention, le film est quand même très bon, surtout pour l’ambiance, les effets chargés de donner du charisme au personnage, l’humour et l’impeccable Raphaël Personnaz. Seulement, Lhermitte n’est pas à la hauteur du personnage et l’interprète en forçant un peu trop à mon avis. Le film est cependant un très bon divertissement et, comme la BD, un tableau instructif de la vie d’un ministère.

 

http://fr.web.img2.acsta.net/pictures/210/404/21040497_20130917180148438.jpg

 

                En bon fan de Marvel et de l’univers cinématographique des studios Marvel, je suis allé sans hésiter voir Thor 2 : l’âge des Ténèbres. Si j’ai apprécié le fait que l’univers soit beaucoup plus développé, avec une vision plus approfondie du panthéon asgardien et des neuf mondes, j’ai été un peu déçu par l’écriture trop facile à mon goût. Les dialogues sont extrêmement faciles et l’humour trop peu efficace, même dans les scènes avec Loki, c’est dire ! Tout m’a paru convenu et attendu, même dans ce qui est censé être un rebondissement surprenant. Ce film m’a donc un peu déçu et m’inquiète un peu pour cette phase 2 des films Marvel, même si Iron Man 3 était très sympathique et même si Captain America 2 : le soldat de l’hiver a l’air très enthousiasmant.

 

http://japaniimotion.com/wp-content/uploads/2013/10/248.jpg

 

Séries télévisées :

                Trois séries ont repris, et c’est un plaisir que de les retrouver sur le petit écran :

             J’espérais que la saison 3 d’American Horror Story serait plus soft que la précédente, et c’est clairement le parti-pris de cette saison intitulée "Coven" et qui nous relate le quotidien d’une école de sorcières. Le thème est celui de l’intolérance et de la place des minorités et c’est bien intéressant. Visuellement, c’est totalement abouti et très réussi. Cependant je trouve cela presque « trop » soft et je m’ennuie parfois tant je m’étais habitué à être choqué et sur les nerfs en regardant cette série. A suivre dans la mise à jour de l’article sur la série à la fin de la saison.

 

http://www.hollywoodreporter.com/sites/default/files/imagecache/thumbnail_570x321/2013/10/coven.jpg

 

              The Walking Dead étonne par son changement de situation : beaucoup plus de survivants, un gouverneur invisible (pour l’instant…) et un Rick devenu agriculteur… Peu à peu, on voit que les scénaristes ont voulu privilégier pour un temps la menace zombie. En cela, l’idée de la grippe, inédite au comics, est brillante et nous a livré un épisode 5 digne du chef-d’œuvre. Tyreese devient aussi un peu plus intéressant et ça ne fait pas de mal.

 

http://m1.menly.fr/wp-content/uploads/2013/11/The-Walking-Dead-L-intense-trailer-de-la-saison-4_reference.jpg

 

                 Dans un tout autre registre, The Big Bang Theory a également repris et le début de saison a tout bon. Les références geek sont claires et assumées, et très drôles. Mention spéciale à l’épisode de chasse au trésor, extrêmement dynamique et enthousiasmant. La suite est un peu plus classique mais se laisse regarder.

 

                Enfin, j’attendais beaucoup de la nouvelle série de Joss Whedon s’inscrivant dans la continuité de la phase 2 de Marvel. Et bien, pour l’instant, ça ne vole pas bien haut et ça manque de tension et de fil directeur, malgré la présence d’un Coulson on ne peut plus cool. Le reste de l’équipe est peu crédible et on a beaucoup de mal à voir cette équipe de branquignoles comme les « meilleurs hommes » du Shield ! 

 

http://www.mdcu-comics.fr/upload/news/news_illustre_1380137717_844.jpg

 

                Au passage, l'épisode spécial 50 ans de Doctor Who a conclu la saison 7, et l'article a été pour l'occasion actualisé !

 


Littérature :

                Dans le premier article de cette catégorie, je disais que j’avais lu le deuxième article des Annales du Disque-Monde, et bien je viens de lire très logiquement le troisième, La huitième fille. Malgré une fin un peu longue, j’ai adoré ce tome traitant de la magie et de ses différentes formes, et notamment le jeu autour des clichés et des oppositions entre Mémé Ciredutemps et la civilisation. Beaucoup de bons mots qui rendent la lecture très plaisante.

 

http://arestismomenta.files.wordpress.com/2013/06/78e0b-36637552_8407118.jpg?w=366&h=600

 

Bande dessinée :

                Aux débuts du blog, j’avais parlé de l’excellentissime série de science-fiction Universal War One. Et bien, le premier tome de la suite, Universal War Two est sorti, alors que je ne l’attendais même plus, et on y retrouve tous les ingrédients qui ont fait la perfection de la première série. Bref, on est en droit de s’enthousiasmer et d’attendre beaucoup de la suite, d’autant plus que comme d’habitude chez Denis Bajram, tout est déjà prévu dès la première page du premier tome comme en témoigne la liste des prochains tomes.

http://bd.casterman.com/docs/Contents/1445/_photo.jpg

 

 

Musique :

                J’ai suivi les conseils musicaux de notre camarade Maël, et la meilleure découverte parmi tout ce qu’il nous a présenté c’était pour moi Woodkid, avec un album vraiment excellent. Inutile d’en dire plus, il l’a déjà fait, et très bien !

               

J’ai déjà montré à la vieille époque du blog mon affection pour les Fatals Picards , et j’ai donc logiquement acheté leur dernier album Septième Ciel. La première écoute m’a un peu déçu, par un manque de profondeur et de chansons marquantes, et par certaines facilités. Mais au final, la patte des Fatals est bien là, amuse et touche, notamment dans la parfaite « Robert », dans l’engagée « Manouches » et dans la très drôle « PPDE ». C’est un bon album pour les amateurs des Fatals, mais Pamplemousse Mécanique est clairement bien plus propice à faire découvrir le talent du groupe à des néophytes.

http://www.ouifm.fr/wp-content/uploads/2013/10/fatals-picards-septieme-ciel-320x320.jpg

 

 

Jeux de société :

                J’ai essayé ces temps-ci Nosferatu , un petit jeu de rôle caché à la Loups-Garous mais en beaucoup moins bordélique et où personne n’est éliminé du jeu. Une bonne découverte, avec un mécanisme de jeu très intelligent.

               

http://idata.over-blog.com/4/03/81/94/Le-Telex-Spherique/2012-2013/Nosferatu/Nosferatu-boite-jeu.jpg


                   Essayé aussi London 1888   où l’on part sur les traces de Jack l’Eventreur. C’est censé être un grand jeu, mais je l’ai trouvé totalement sans intérêt, et je n’y rejouerai pas : pas de rythme, des objectifs trop flous, des règles compliquées. Bref : un bon moment seulement pour l’ambiance que les joueurs ont voulu y mettre car sinon c’était sans grand intérêt.

 

 

                Essayé encore Maîtres Couturiers (très mauvaise traduction de Rokoko) : un très bon jeu de gestion où il s’agit de confectionner des robes et costumes de bal pour la cour du Roi Louis XV. Le thème est original et change de la collecte de ressources et les mécanismes, bien que tous déjà vus, sont bien mélangés et bien foutus. J’aime particulièrement l’aspect de deck-building du choix des commis du tour. Une partie au compteur, et j’ai hâte d’y rejouer.

 

http://cdn2.philibertnet.com/237233-large/maitres-couturiers-occasion.jpg

 

                      Essayé aussi Gueules Noires, un jeu de gestion de pose d'ouvriers assez classique mais efficace. Un peu tiqué sur les billets en papier que je n'avais pas vus depuis le Monopoly, mais la mécanique est efficace bien que peu originale. J'aime particulièrement le comptage de majorités à chaque fin de quart.

 

                    Essayé enfin Amerigo, en bon fan de son auteur Stefan Feld. Encore un excellent jeu de gestion basé sur un mécanisme intéressant et ludique : après le dé dans Les Châteaux de Bourgogne, après l'awalé dans Trajan, voici la tour à dés. La mécanique fonctionne bien, l'aspect conquête et expansion à côté de la gestion est sympathique et change un peu des plateaux froids type Châteaux de Bourgogne. Par contre, je trouve que le jeu est trop long, et a peut-être un tour en trop (3h - 3h30 pour la première partie à 4 joueurs).

 

http://www.lerepairedudragon.fr/images/jds_amerigo.jpg

 

Spectacle :

                J’ai eu l’occasion d’aller voir avec notre copain chroniqueur Maël un concert d’Oldelaf à Paris et c’était très sympathique. J’avais un peu peur de ne pas aimer ses derniers titres, un peu faiblards je trouve depuis la fin d’Oldelaf et monsieur D, mais le groupe a une énergie, une mise en scène et surtout un parti-pris théâtral vraiment amusants à voir sur scène. Je n’ai pas hésité à danser et à rire à de nombreuses reprises, voire même à être ému sur des chansons comme « Les Mains froides » et c’est tout ce que je demande à un concert ! Excellente soirée que je conseille à tous, d’autant plus que ces trois dates parisiennes ouvraient une tournée de deux ans.   

http://www.oldelaf.com/images/Oldelaf-par-Franck-Bohbot.jpg

 

Par Robert Mudas.

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Ce dont on n'a pas parlé
commenter cet article
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 19:20

Le bilan de Robert Mudas / septembre 2013

 

  Cette petite rubrique aura l’objectif de présenter ce que chaque chroniqueur qui voudra jouer le jeu a vu, lu, entendu, sans que cela donne forcément lieu à un long article. Ces articles paraîtront de temps en temps, en dehors des deux articles par semaine du nouveau calendrier. Autrement dit, ce sont des articles bonus ! Ce qu’on ne ferait pas pour vous…

 

 

Cinéma :

Beaucoup de sorties ciné pour moi dernièrement et surtout cet été. Au final, rien de grandiose, pas de gros coup de cœur mais des films divertissants.

 

Man of Steel m’a un peu ennuyé, je dois l’avouer. C’est beau, c’est épique, c’est grandiose, mais c’est beaucoup trop hollywoodien pour moi. Entre incohérences, trucs idiots et histoires d’amour à deux centimes d’euros, ça ne va clairement pas chercher l’originalité qu’on attendait de Snyder. Mais bon, sur un perso aussi chiant, je crois que c’était difficile de faire mieux.

Ah oui : trop de vitres cassées, aussi. Beaucoup trop.

 

http://www.acrossthedays.com/wp-content/uploads/2013/06/Man-Of-Steel-PAYSAGE.jpg

 

Dark Skies : bonne surprise que ce petit film d’horreur où des Aliens hantent une maison. Entre un Paranormal Activity qui aurait été réussi et un Signes sans Shyamalan, ce film fait passer un agréable moment de tension, et c’est tout ce qu’on lui demande.

 

http://fr.web.img5.acsta.net/pictures/210/031/21003160_20130503160026901.jpg


World War Z : honnêtement, je m’attendais à moins bien. Un bon film, avec une vision du zombie rénovée et assez intéressante. Ses détracteurs critiquent l’omniprésence de Brad Pitt alors que le roman devait être choral, et c’est vrai qu’on voit un peu trop la tronche de l’égérie Chanel. Le pire, en fait, c’est qu’il arrive toujours des trucs de ouf là où il va, au moment précis où il y est, alors que tout tournait avant son arrivée, mais lui s’en sort toujours. Un conseil, donc : n’invitez pas Brad Pitt à manger, c’est sûr qu’il y aura une invasion de zombies pile à ce moment.

                De belles scènes et de bonnes idées, mais une caméra trop rapide et des images assez peu lisibles parfois, et c’est le point négatif du film pour moi.

 

http://cinemadefreddy.files.wordpress.com/2013/07/world-war-z-poster.jpg

 

American Nightmare (titre original The Purge, mais traduit par ce fou qui traduit des titres anglais en titres anglais). Le pitch de départ est excellent, mais le traitement beaucoup moins. L’idée de ce futur qui montre que l’utopie doit forcément avoir un côté négatif (et qui permet aux profs d’illustrer le concept de catharsis) était vraiment bonne, et le début du film était riche en tensions et en intérêt, mais dès qu’on bascule dans le home invasion, ça part un peu dans tous les sens. Retournements de situation attendus sur retournements de situation attendus, on ne tremble plus au final quand un personnage se fait menacer car on sait que quelqu’un va venir tuer le méchant dans le dos (sans rire, cet effet est présent 3-4 fois dans le film !). Bref, un traitement trop facile qui nuit à la qualité de l’idée de départ.

Et les gosses sont des têtes à claque absolues dans ce film…

 

http://cinemadefreddy.files.wordpress.com/2013/08/americannightmare.jpg


Insaisissables : Bien mieux que ce que je pensais, après les critiques que j’avais lues. Un bon film de casse avec de la magie dedans, et c’est tout ce qu’on demandait. On passe un bon moment, tout en en apprenant pas mal sur l’univers de la magie. Le film ne restera toutefois pas dans les souvenirs à cause du manque de profondeur des quatre magiciens (un bon film de casse doit avoir des persos bien développés, demandez à Ocean), et du retournement final assez facile à deviner (en tout cas moi j’avais deviné le truc) qui mène à une fin un peu débile, qui nous laisse clairement sur notre faim.

 

http://www.addictomovie.com/wp-content/uploads/2013/04/insaisissables_affiche_02.jpg


Kickass 2 : Le comics étant très très dur, je me demandais si le film allait oser l’être autant. Il n’y a pas de réponse à cette question finalement, car en bonne adaptation le film sait prendre ses distances par rapport à l’œuvre initiale et lui être fidèle dans l’esprit. Certaines scènes très dures du livre ne seront donc pas là mais on en rajoutera d’autres extrêmement osées.

Ma seule déception ira à ce qu’ils ont fait du personnage d’Hit-girl, devenue trop adolescente (ce baiser final totalement à côté de la plaque !), mais bon on pardonne car on passe un moment fun et jubilatoire.

 

http://oblikon.net/wp-content/uploads/kick-ass-2.jpg


Elysium : Grand fan de District 9, premier film de Neill Blomkamp, j’attendais beaucoup de ce deuxième film et je suis au final un peu déçu. On est face à un bon film de SF, bien mené et efficace, mais l’originalité qui faisait tout le charme du pitch de départ de District 9 n’est pas là. Ici, il est question d’utopie céleste pour les riches et de Terre-poubelle pour les autres : cette idée donne bien une dimension sociale au film mais ça a déjà été fait mille fois, alors que la ségrégation des aliens, ça c’était innovant et très fort symboliquement.

Restent de belles scènes et de belles images, et un Sharlto Copley formidable, à mille lieues de son rôle de Vikus dans District 9.

 

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/media/images/elysium_ver2/68703379-1-fre-FR/elysium_ver2_portrait_w532.jpg

 

Séries télévisées :

A l’heure où j’écris ces lignes, la série Dexter est à un épisode de sa fin. J’en reparlerai dans l’article approprié, mais j’ai trouvé le retour d’un perso de la saison précédente un peu chiant. A côté de ça, Charlotte Rampling est impeccable. On en reparle bientôt dans une future mise à jour de l’article sur la série…

 

http://m1.menly.fr/wp-content/uploads/2013/06/dexter-et-debra-.jpg

 

                La saison 6 de True Blood nous prouve qu’il est temps que tout cela se termine. De bonnes idées, comme ce camp de concentration pour vampires et les expériences qui y sont menées, le personnage du Gouverneur, ainsi que le retour des Newlin ou le nouveau statut de Bill. Mais à côté de cela, l’intrigue avec Warlow tombe totalement à plat, tandis que Sam et Alcide tournent totalement en rond. La prochaine saison a été annoncée comme la dernière, et ce ne sera pas vraiment une grosse perte car la série avait cruellement perdu son souffle depuis l’excellente saison 2.Le bond dans le temps de la fin de saison (le procédé devenu classique de toutes les séries qui ne savent plus quoi raconter...) annonce une dernière saison qui pourra peut-être relever un peu le niveau.

 

http://www.tvqc.com/wp-content/uploads/2013/04/true-blood-season-6-tara-pam-jason-jessica-nora.jpg

 

                Breaking Bad a repris et, après un temps d’adaptation pour se remettre à son rythme particulier, le déroulement vers le final est totalement jouissif avec tous les règlements de compte qui attendaient, et qu’on attendait, depuis tant de saisons. Hâte de voir la fin, j’en reparlerai sûrement sur ce blog.

 

http://www.suchablog.com/wp-content/uploads/2012/06/breaking-bad-saison-5.jpg

 

                Beaucoup m'ont conseillé de regarder Vikings, et c'est vrai que c'était pas mal du tout. Le personnage et l'interprète de Ragnar sont extrêmement charismatiques, et la série nous apprend (ou nous remémore) beaucoup de choses sur l'histoire européenne ainsi que sur la culture de ce peuple nordique. La rencontre entre les religions est notamment très bien traitée et très intéressante. A côté de cela, je trouve qu'il manque un certain souffle épique et une certaine progression dans l'intrigue. La fin de saison, par exemple, ne fonctionne pas du tout sur une tension progressive, et ça empêche un peu d'en faire une série immanquable je trouve.

 

http://seriestv.blog.lemonde.fr/files/2013/03/vikings.jpg

 

                Under The Dome m’avait enthousiasmé mais ça traîne un peu en longueur au final. De plus, l’annonce d’une saison 2 me gêne car je trouvais pertinent de réduire ce mystère de Stephen King à une saison. Je ne vois pas trop la série durer sur la longueur, mais bon : wait and see !

 

http://cbsdenver.files.wordpress.com/2013/06/under-the-dome1.jpg

 

                J’ai essayé Arrow mais je ne suis pas sûr d’avoir le courage d’aller au-delà de trois épisodes. La série se montre répétitive dès le deuxième épisode, c’est dire si ça donne envie. Et tous ces écueils des histoires de super-héros du genre « Hey, j’ai mis une capuche, vous ne me reconnaissez plus ! » : un peu facile.  J’attends un peu de voir mais j’ai rarement l’envie de lancer un épisode de cette série quand j’ai autre chose à regarder.

               

http://www.dcplanet.fr/wp-content/uploads/2013/06/Arrow-TF1.jpg


                J’ai essayé Falling Skies et j’accroche déjà beaucoup plus. Vu quatre épisodes mais un bon début in medias res et une ambiance SF apocalyptique donnent bien envie de regarder la suite.

               

http://images.critictoo.com/wp-content/uploads/2012/05/Falling-Skies-Saison-2-Poster-2.jpg


                Enfin, j’ai enfin convaincu ma femme d’essayer Platane et on accroche bien. Eric Judor y est vraiment très bon, et l’ambiance réaliste du truc est vraiment attachante, avec beaucoup d’apparitions de personnalités dans leur propre rôle et un procédé de mise en abyme dont je suis grand amateur. C’est drôle sans l’être et sérieux sans l’être en même temps, et ça, ça, c’est fort.

 

http://www.messeriestv.fr/wp-content/uploads/2011/09/platane-eric-judor.jpg

 

Littérature

                J’avais fait un article sur le premier tome des Annales du Disque-monde. J’ai lu le deuxième et je l’ai trouvé encore meilleur !

 

                Lu aussi, pas du tout dans le même genre, Germinal, que je n’avais encore jamais lu. Un bon roman, dont je parlerai ici un jour puisque je prépare un article sur la fresque des Rougon-Macquart. Ouais, carrément. Sur le même site où j'ai parlé de zombies et de super-héros. Même pas honte.

 

Musique

                Je l’attendais et vous le savez depuis cet article : le nouvel album de Stromae est sorti. Un album un peu déstabilisant, où certaines perles comme Papaoutai  et Carmen contrastent avec des chansons comme Moules frites dont on comprend pas bien le message. Je me retrouve souvent à plisser les yeux (oui, ça permet de mieux écouter les paroles. Non ?) afin de comprendre ce que j’entends et me rendre compte que « Hey ! Mais cette chanson, elle parle du cancer en fait ! ». Ou des ragnagnas... Si si.

                Bref, un album déstabilisant mais le premier l’était déjà, et un album ou l’artiste affirme son identité musicale avec de l’électro totalement assumée (Humain à l’eau) ou une voix souvent plus travaillée et chantante que sur les premiers titres.

 

http://cdn.sortiraparis.com/images/400/1665/97107-sortie-du-nouvel-album-de-stromae-racine-carree.jpg

 

                Quant aux albums plus vieux dont je n'ai pas encore parlé sur le blog (mais ça ne saurait tarder), les derniers albums de Asaf Avidan et Lana del Rey tournent toujours en boucle sur mon autoradio. Parfois entrecoupés de Saez (période J'accuse ou Messine, vous l'aurez compris si vous avez lu ça) et des Fatals Picards.

 

Jeux

                 Rien de nouveau sur mes tables de jeux mais je rejoue avec plaisir en ce moment à Dungeon Twister qui est vraiment une bombe ludique d'une richesse folle. Parmi mes derniers coups de coeur : Terra Mystica et Keyflower, tandis que Augustus fait toujours l'unanimité auprès de mes partenaires de jeux.

 

 

Voilà pour mon bilan du vu, lu, entendu et joué récemment, à bientôt pour un vrai article !

Par Robert Mudas.

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Ce dont on n'a pas parlé
commenter cet article

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher