Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 août 2013 1 26 /08 /août /2013 16:10

L'histoire du chevalier chauve-souris et de l’alien journaliste.

 

http://resistingspectator.files.wordpress.com/2011/10/justiceleaguetumblerfull_02.jpg

Article mis à jour le 9 février 2014.

Dernière mise à jour : août 2014.

Cet article a été définitivement mis à jour et concerne ainsi toutes les parutions mensuelles jusqu'à l'événement Forever Evil.

 

  Si vous suivez un peu l’actualité comics, vous avez forcément dû entendre parler de ce qu’on appelle le New 52. Cette opération concerne l’univers DC (Batman, Superman, JLA, Flash, Wonder Woman, tout ça, la Distinguée Concurrence de Marvel en somme) qui a choisi à partir de août-septembre 2011 de relancer toutes ses séries au numéro 1, l’idée étant de relever le niveau des ventes, toujours derrière Marvel, en amenant plein de nouveaux venus aux comics. Ca peut paraître assez anodin, puisque Marvel nous fait régulièrement le coup de renuméroter ses séries pour faire croire qu’il s’agit d’un nouveau départ plus abordable pour les néophytes, mais chez DC l’idée a été totalement assumée puisqu’il s’agit bien d’un vrai « reboot » où la très grande majorité des séries repart quasiment de zéro (la série Justice League, par exemple, nous raconte dès le premier numéro la nouvelle genèse de la plus grande équipe de héros de cet univers).

   40 ans d’histoire et de continuité sont ainsi balayés d’un coup. Pour les nouveaux lecteurs, c’est effectivement extrêmement abordable et pratique (car croyez-moi, se lancer dans les séries comics Marvel et DC  en temps normal, c’est vraiment pas évident au début, et il faut être bien accompagné). Pour les anciens, ça peut être rageant de faire l’impasse sur des intrigues déjà entamées mais en même temps le reboot permet de faire table rase et de repartir sur 52 séries de qualité, et on peut difficilement s’en plaindre.

 

http://www.supermanhomepage.com/images/comic-covers/Post-Flashpoint-Covers/JusticeLeague-2012/DC-New-52-1-FCBD.jpg

  Pour finir sur l’explication de ce reboot, il a qui plus est une justification scénaristique : il est causé par l’événement Flashpoint, durant lequel Flash se serait baladé entre les mondes parallèles et les temporalités et aurait donc changé tout le passé de l’univers DC tel qu’on les connaissait, l’unissant même aux univers éditoriaux Wildstorm et Vertigo par la même occasion.

   Enfin, et c’est l’origine de cet article un peu particulier, il faut noter que ce reboot a été pour l’instant très bien pris en charge éditorialement par Urban Comics afin de nous le proposer en VF. Personnellement, c’est ce qui m’a fait me lancer dans DC, que je ne lisais quasiment pas auparavant. Ce premier article traitera des parutions mensuelles en kiosque qui nous proposaient déjà pas moins de 12 séries dès le début. Un  suivant parlera des recueils édités (et plutôt bien édités) par Urban en français, et dans un dernier je vous présenterai quelques séries inédites en version française que j’ai lues en VO.  J’ai un peu l’impression d’annoncer un plan de dissertation, mais j’espère que cette présentation du nouveau DC vous intéressera et permettra aux déjà intéressés d’y voir plus clair.

 

 

Batman Saga.

 

http://img.bd-sanctuary.com/cs/big/batman-saga-comics-volume-4-simple-10372.jpg

 

                Au moment où e magazine a déjà proposé 24 numéros mensuels et quatre Hors-Série. A noter : le numéro 14 propose des numéros 0, résultats d’une opération consistant à expliquer les origines des héros après un an de publication. A noter aussi : à l'occasion de certains cross-overs, ce mensuel a pu proposer de façon ponctuelle quelques épisodes des séries Catwoman, Nightwing, Red Robin and the Outlaws et Teen Titans. Quatre séries sont présentes à titre permanent dans ce mensuel :

 

  • http://www.dccomics.com/sites/default/files/BM_Cv8_var_lo67asd8a.jpgBatman, avec Scott Snyder au scénario et Greg Capullo au dessin. C’est une des séries phares de l’univers Batman/Gotham, très représenté dans ces 52 séries, et avec raison car on touche là à un scénario très réussi et très efficacement traité au dessin. Beaucoup de cohérence dans ces épisodes mettant un peu de côté les méchants traditionnels pour confronter Batman au groupe des Hiboux, convoitant et surveillant Gotham City depuis des décennies. Intrigue intéressante qui va permettre de revenir sur la création de Gotham City, sur ses familles importantes, sur le lien entre Batman et sa ville. Ce n’est pas non-plus ce qui a été écrit de mieux sur Batman mais ça se lit très bien, c’est très efficace et enthousiasmant. Tout l’univers Batman a d’ailleurs été touché par l’événement « La Nuit des Hiboux » affectant tous les alliés de la chauve-souris. La deuxième histoire est elle-aussi très importante puisqu'elle correspond au retour marquant du Joker. Là encore, tous les alliés sont touchés et l'ensemble est très enthousiasmant, avec un traitement graphique macabre très travaillé. J'ai trouvé la conclusion de l'histoire un peu décevante, pour le coup, car manquant de retentissement. A voir dans la suite. Cette série est aussi publiée en recueils, on en reparlera dans mon deuxième article. L’arc suivant, « L’An zéro » revient sur les origines de Bruce Wayne / Batman et je suis assez peu réceptif à cette opération. L’histoire n’est pas inintéressante mais elle est plutôt molle et laisse le lecteur sur sa fin car il voulait savoir comment la bat-family allait survivre à tout ce qui venait de se passer.
  • Detective Comics avec Tony S. Daniel à la fois au scénario et au dessin. Le début, avec le Taxidermiste, est enthousiasmant mais la suite devient beaucoup trop fourre-tout, avec notamment le Pingouin, le retour de Double-Face, Black Mask ou encore un méchant radioactif bien craignos dont je ne me rappelle même plus le nom (Mr Toxic peut-être ?). L’idée, je suppose, est de survoler Gotham et ses méchants d’un point du vue autre que celui de Batman mais le tout n’est hélas clairement pas abouti bien que lisible et divertissant. A partir de l'épisode 13, la série change d'équipe créative, avec Layman au scénario et Fabok au dessin, et la série reprend un peu du poil de la bête, avec une meilleure cohérence, bien que le lien avec ce qui se passe dans "Le Deuil de la Famille" force les scénaristes à axer leurs histoires vers une certaine voie. Les auteurs nous proposent notamment l’émergence du Pingouin Empereur, l’affrontement contre Wraith ou encore dans les back-up l’histoire de Man-Bat. Les arcs sont un peu courts mais le niveau est clairement remonté.
  • http://www.dcplanet.fr/wp-content/uploads/2013/02/BR-18.jpgBatman et Robin, par Peter J. Tomasi au scénario et Pat Gleason au dessin. Une série intéressante qui montre que pour Batman la continuité reste finalement à peu près la même, puisque les anciens Robin existent toujours ainsi que son nouveau Robin. Celui-ci n’est autre que Damian Wayne, le fils de Bruce et de Talia Al Ghul, éduqué en assassin afin de tuer son père, finalement rallié à sa cause. La relation entre Batman et son fils aux méthodes très différentes, fait tout le sel de la série, face à Personne, Terminus, ou même face aux anciens Robin que le nouveau, arrogant à souhait, met au défi. Série intéressante quant à la psychologie et à la famille du justicier de Gotham. La série prend un tournant décisif dans le 20ème numéro, à cause d'un événement important qui se passe dans Batman Incorporated, et même si je suis un peu déçu de ne pas avoir lu cet événement dans cette série, j'attendais vraiment de voir comment la série pouvait lui survivre. Et bien elle survit par un procédé plutôt intéressant : l’apparition de différents personnages (alliés ou ennemis) aux côtés du justicier en deuil, les auteurs allant jusqu’à renommer la série à chaque épisode. L’approfondissement psychologique est intéressant mais les épisodes plutôt inégaux. A noter qu’Urban Comics vient de commencer la publication de cette série en librairie.
  • Batgirl, par Gail Simone au scénario et Adrian Syaf au dessin. Il y avait beaucoup de Batgirls dans l’univers DC, le reboot en ramène seulement une : Barbara Gordon, la fille du célèbre Commissaire. Dans l’ancien univers DC, elle avait perdu l’usage de ses jambes suite à une agression du Joker et avait dû rendre son costume de Batgirl pour prendre l’identité d’Oracle, une alliée de Batman faisant dans la surveillance et l’information. Dans le new 52, elle a retrouvé l’usage de ses jambes et réapprend petit à petit, souvent dans la douleur, le métier de justicier. Cette série n’est guère aimée, et pourtant elle a un certain intérêt, je trouve, dans la reconstruction de cette super-héroïne. Les méchants y sont pour beaucoup anodins et peu intéressants (le Miroir, Gretel, ou encore Knightfall), mais la personnalité de Barbara, en pleine formation, me paraît assez bien retranscrite, sans que cette série soit évidemment une des séries phares de ce reboot. Mais si vous aimez l'univers de Gotham et les héros qui ne sont pas sans faiblesses ni remords, cette série peut vous plaire. Batgirl sera de plus celle qui souffrira le plus du retour du Joker, et les épisodes qui y sont consacrés sont très intéressants. Elle reste ensuite toujours clairement ma petite chouchoute, d’autant plus que l’affrontement contre la nouvelle Ventriloque a montré un côté glauque très bien fichu et que les anciennes intrigues semblent finalement toutes se recouper petit à petit.

La série Batman Incorporated (Morrison, Burnham) fait aussi quelques apparitions dans le sommaire, notamment dans le deuxième et le troisième hors-série, racontant l’histoire de Talia Al Ghul et la lutte entre les équipiers de Batman contre Léviathan. La série est assez mauvaise selon moi, scénarisée de façon très confuse et illustrée sans grand dynamisme, et c'est d'autant plus dommage car la rédaction de DC a choisi de faire figurer un événement très important pour l'univers de Batman, qui va d'ailleurs marquer toutes les séries du chevalier noir, dans cette série trop décevante. Mauvais choix, selon moi...

 

 

        

  Pendant 18 numéros et trois hors-séries, Urban Comics nous a proposé DC SAGA, un mensuel sympathique composé notamment de Justice League, de Flash, de Superman et de Supergirl. Au fil du temps, d’autres séries ont dû les rejoindre pour pouvoir comprendre les enjeux des différents crossovers, notamment Justice League Dark, les back-up (histoires de complément) de Justice League consacrés à Shazam, quelques épisodes d’Aquaman pour coller au « Trône de l’Atlantide », etc. Les séries trop serrées ont donc dû se diviser en deux nouveaux mensuels, plutôt de qualité, à partir de novembre 2013. A l’heure actuelle, voici la répartition des séries :

 

Justice League Saga comprend :

  • http://www.dccomics.com/sites/default/files/book-covers/20560_900x1350.jpgJustice League par Geoff Johns au scenario et Jim Lee au dessin. La justice League renaît avec une équipe réduite à ses irréductibles : Batman, Superman, Flash, Wonder Woman, Green Lantern, Aquaman et, par un choix que je ne m’explique toujours pas, Cyborg. Passeront aussi faire coucou Martian Manhunter ou Green Arrow, mais l’idée est d’en rester à ses sept là. Cette série, déjà très réussie visuellement, a la bonne idée de proposer en premier arc un flashback nous présentant les origines de l’équipe. C’est du grand classique, avec les héros impliqués chacun à leur tour qui s’unissent, mais surtout qui s’affrontent un peu car les personnalités sont très différentes. C’est là, encore une fois, le point positif, avec des duels d’arrogance entre Aquaman et Green Lantern, ou l’Amazone Wonder Woman un peu à côté de la plaque parfois. Par contre, le schéma très classique de la réunion de l’équipe face à un ennemi commun (Darkseid, qui ne fait pas là un beau retour, il faut l’avouer), déçoit vraiment. Le scénario est vraiment ce qui pêche dans cette série, et l'arrivée de Cyborg comme un cheveu sur la soupe en est une bonne preuve. Le deuxième arc, autour d’un milliardaire voulant la mort de la League qui n’a pas su le sauver, est un peu plus intéressant car il fait naître la zizanie entre ses membres, mais la série n’est, selon moi, pas encore au niveau scénaristiquement même si agréable à suivre. Enfin, le troisième arc est extrêmement relié à  l'histoire et à la série d'Aquaman et il est plutôt réussi.le dernier arc est un immense crossover intitulé « La guerre des ligues », touchant aussi les séries Justice League of America et Justice League Dark. C’est réussi et de qualité, ça éclaire tous les mystères face à la fameuse Trinité du Péché (Pandora / La Question / The Phantom Stranger), et ça mène à l’événement Forever Evil qui change les bases de l’univers.

  • http://www.fant-asie.com/wp-content/uploads/2012/12/Flash-2.jpgThe Flash par Brian Buccelato et Francis Manapul au dessin. Ca a été la bonne surprise pour moi. Alors que j’y voyais dans les premiers numéros le même problème que dans les autres, un fourre-tout de one-shots sans cohérence, la série propose au final une vraie cohésion. Flash, Barry Allen, va tenter d’expliquer d’où lui viennent ses pouvoirs et de contrôler leurs effets devastateurs. En chemin, il affrontera les Lascars qui se rassembleront au fil des épisodes ainsi que les hordes du terrible Gorilla Grodd. Enfin une série vraiment efficace sur la longueur, qui n’a pas eu peur de repartir sur de nouvelles bases en recyclant les anciennes. Il affrontera enfin un double négatif de lui-même, l’occasion d’expliquer beaucoup de choses quant à la Force Véloce.Vraiment la très bonne surprise du new 52.

  • http://ifanboy.com/wp-content/uploads/2012/05/jldark9.jpgJustice League Dark par Jeff Lemire au scenario et Mikel Janin au dessin, rejoint curieusement le sommaire de ce mensuel à partir du numéro 13, et c’est alors le neuvième épisode qu’on nous propose directement. Choix curieux, d’autant plus que les huit premiers numéros sont inédits en France alors qu’ils sont plutôt bons (pour les avoir lus en VO). Cette équipe composée notamment de John Constantine, Zatanna ou Deadman affronte des puissances mystiques et tente de récupérer des artefacts dévastateurs. La série est bonne voire très bonne, notamment grâce au personnage de Constantine et au manque d’unité et de confiance dans cette équipe.Les sagas "La guerre pour les grimoires" et "La Mort de la magie" frôlent la perfection. S’ensuit ensuite des histoires amenant au crossover La Guerre des Ligues. Très bonne initiative que d’avoir proposé cette série en VF.

 

 

  • Justice League of America par Johns et Finch (tout du moins au début...) : Sous l’égide d’Amanda Waller et Steve Trevor, une nouvelle ligue se crée afin de potentiellement contrer la Ligue de Justice. L’histoire est prétexte à amener une concurrence (et donc à amener le crossover final) mais on ne boude pas son plaisir de retrouver dans cette équipe Catwoman, Hawkman ou le Limier Martien. C’est plutôt sympathique, mais je m’interroge sur la survie de cette série après Forever Evil. Les épisodes amenant au crossover ont été publiés en français dans le tome 4 de Justice League.
  • Green Arrow par Lemire et Sorrentino : j'avais détesté le début de la série lu en vo, mais le public a prétendu la suite par cette nouvelle équipe créative bien meilleure. Personnellement, je n'accroche toujours que très peu, même si l'univers graphique à l'arrivée du Comte Vertigo. Je me demande si la série Arrow ne m'a pas dégoûté de ce personnage...

 

Superman Saga comprend :

  •  Superman par George Perez  au scenario et Jesus Merino au dessin. Là encore, le dessin est tout à fait correct, et les scénarios confrontent globalement Superman à diverses menaces extraterrestres (Helspont notamment). C’est divertissant et amusant, mais ça manque un peu d’unité et de profondeur à mon avis, comme beaucoup de séries du reboot. Je suis par exemple bien plus enthousiasmé par l’autre série sur le kryptonien, Action Comics, publiée en recueil par Urban. L'événement "H'el sur Terre" proposé dans les Hors-Série annonce une tournure beaucoup plus intéressante pour la suite. Mais bon, ça se lit et ça s’oublie vite ensuite, il faut l’avouer.
  • http://fc03.deviantart.net/fs70/f/2013/031/8/5/supergirl___dc_new_52_revised_costume_design_by_fanboiii-d4fj52o.jpgSupergirl  par Michael Green puis Mike Johnson au scénario et Mahmud Asrar au dessin. La cousine de Superman, Kara, a elle-aussi été sauvée de la destruction de Krypton, et elle atterrit elle-aussi sur Terre, bien après son cousin. La série est intéressante dans sa présentation de la difficile adaptation de la kryptonienne à cette nouvelle planète dont l’atmosphère lui donne des pouvoirs. Mais, en même temps, la série n’évite pas l’écueil du fourre-tout avec de nouveaux méchants à chaque épisode, quasiment, même si les Planéticides, Black Banshee et Simon Tycko tentent de mettre un peu de continuité dans l’histoire. J’ai personnellement beaucoup de mal à croire à tout ce qui tombe sur la tête de cette pauvre Kara.Comme pour Superman, le cross-over "H'el sur Terre" amène la super-héroïne dans une situation plus intéressante.

  • Actions Comics -> Après le run de Morrison publié en librairie, le magazine propose la reprise de la série par Lobdell. C’est plutôt sympathique car l’arc est bien construit.
  • Superman Unchained -> Une série censée créer l’événement, certes pas mauvaise mais on se demande si les scénaristes ont vraiment assez de matériel pour créer trois séries sur le même personnage. Le premier arc est intéressant et beau mais de là à dire que la série pourra tenir la longueur, il n’y a qu’un pas que je ne franchirai pas.

  • Batman / Superman : une série tardive et un peu prétexte, qui montre les deux héros les plus populaires se rencontrer dans leur jeunesse. Visuellement, c’est époustouflant, mais scénaristiquement c’est assez fouillis et facile (les réalités parallèles pour ne pas avoir à toucher à la continuité, j’ai toujours trouvé ça trop facile). A voir si la série tiendra la route maintenant que le retour au monde réel a eu lieu.

http://img1.wikia.nocookie.net/__cb20130627211607/marvel_dc/images/0/0d/Batman_Superman_Vol_1_1.jpg

 

 

 

Green Lantern Saga

 

http://wtpics.mdata.fr/Covers/1206/GreenLanternSaga2.jpg

 

http://2.bp.blogspot.com/-aiqUgqdurUw/UVO4YBDoyEI/AAAAAAAACgM/GR5Icxf-vz8/s200/Green-Lantern-5-New-52+%25281%2529.jpg             Un peu allergique au gars qui a une bague verte, je ne me suis pas lancé dans ce troisième mensuel de l’univers DC en vf, mais je signale son existence. Il est composé de Green Lantern, de Green Lantern Corps, de New Guardians et de Red Lanterns. J’ai cependant lu la série Green Lantern, par Geoff Johns et Doug Mahnke dans les deux tomes parus en recueils vf et je dois avouer qu’elle est sympathique.  Elle est dans la droite lignée de ce qui s’est passé avant le reboot (très peu voire pas  concernée par celui-ci au final) et surtout dans la succession du très bon Blackest Night. C’est agréable à lire, surtout à partir du deuxième arc, « le retour de Black Hand ».

 

 

Par Robert Mudas .

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Bande dessinée
commenter cet article

commentaires

Chelmi 03/09/2013 16:50

Ah ben , je suis complètement passé à côté de ce reboot. C'est un genre d'Ultimate à la sauce DC.

Robert Mudas 03/09/2013 18:09



Pas vraiment non. Ultimate proposait un nouvel univers plus simple aux néophytes à côté des séries mainstream qui continuaient toujours. Et cet univers prenait beaucoup de libertés par rapport
aux histoires traditionnelles du coup.


Ce que DC propose, c'est un "relaunch" en fait, c'est à dire que TOUTES les séries mainstream traditionnelles recommencent avec un numéro 1, avec des intrigues qui font à peu près table rase de
tout ce qui s'était passé avant. (A peu près hein...)


C'est un peu comme si on avait QUE de Ultimate, mais du Ultimate un peu plus fidèle aux histoires initiales.



Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher