Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 mai 2008 1 05 /05 /mai /2008 15:18

Pourquoi est-ce que tu portes ce ridicule costume d'humain ?

Un film de Richard Kelly

Avec Jake Gyllenhaal (Donnie Darko)
       Jena Malone (Gretchen Ross)
       Patrick Swayze (Jim Cunningham)
       Drew Barrymore (Karen Pomeroy)
       Noah Wyle (Docteur Monnitoff)

Sorti en 2001



  On dit de certains films qu'on les aime ou qu'on ne les aime pas. On dit de certains films qu'on les aime quand on arrive à les comprendre et qu'on les déteste sinon.
Donnie Darko tanche avec tout ça : soit on comprend pas et on aime pas, soit on comprend pas et on aime quand même.

  Ce n'est pas tout à fait vrai : Donnie Darko est compréhensible. Au bout de trois visions, je pense avoir saisi les enjeux et thèmes de ce film. Forts intéressants d'ailleurs. Mais il n'empêche qu'ils ne sont pas évidents au premier abord, voire même perdus dans un brouillard hallucinant.
  Ce film mélange les genres dans un melting pot très sombre mais totalement jouissif : l'on vous dira que c'est un film fantastique, un film d'horreur, un teen-movie, un film de science-fiction, un thriller psychologique... Et on aura raison et tort à la fois sur chaque point.
  Donnie Darko est simplement un film complet et complexe, avec un scénario totalement hallucinant d'intelligence et d'originalité, avec une esthétique très réussie pour un premier film, avec des acteurs magistraux et avec, il faut le dire, une bande-son magnifique.

  L'histoire... Il faut vraiment donner un pitch de ce film ? Non, je ne crois pas que cela soit possible ni profitable. Consultons la fiche Allociné pour lire ce que d'autres plus expérimentés ont écrite : "Donnie Darko est un adolescent de seize ans pas comme les autres. Intelligent et doté d'une grande imagination, il a pour ami Frank, une créature que lui seul peut voir et entendre. [blablabla] La fin du monde approche et Donnie doit accomplir sa destinée. Des événements bizarres surviennent dans la petite ville tranquille, mais Donnie sait que derrière tout cela se cachent d'inavouables secrets. Frank l'aidera à les mettre à jour, semant ainsi le trouble au sein de la communauté."
  Moui... C'est à la fois trop dire et pas assez. Car tout ça oublie de mentionner Gretchen, Halloween, la famille, le lycée, le girls-band, la petite boulimique amoureuse de Donnie, la ligne de peur, les wormholes, Grand-mère Deuil, la statue, la pédophilie, l'espace-temps, le réacteur d'avion ou même le sexe.
  Et le dialogue savoureux sur la sexualité des Schtroumpfs.



  Donnie Darko, c'est une expérience cinématographique comme rarement on a l'occasion d'en voir, c'est des réflexions profondes qui nous viennent pendant que le générique finit de défiler, c'est un premier film inscrit dans les films cultes grâce au succès d'estime, le meilleur.
Donnie Darko, c'est un film à voir quand on se dit cinéphile.


Par Robert Mudas

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

Chelmi 15/05/2008 10:08

Cet article de DVDRAma devrait t'intéresser:
http://www.dvdrama.com/news-26543-une-suite-pour-donnie-darko.php

Ludiculture 22/05/2008 19:22


Oulà, ça craint...
J'espère qu'ils ne foireront pas trop, mais il faut avouer qu'il y a des gros risques quand on veut faire la séquelle d'une oeuvre qui ne nécessite et n'attend aucune suite.


Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher