Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 août 2013 5 02 /08 /août /2013 08:59

Faut pas prendre Kevin Bacon pour un jambon.

 

Une série créée par Kevin Williamson

Etats-Unis

Première diffusion : 2013

 

Avec :

Kevin Bacon : Ryan Hardy

James Purefoy : Joe Carroll

Natalie Zea : Claire Matthews

Annie Parisse : Debra Parker

Shawn Ashmore : Mike Weston

Valorie Curry : Emma

 

Série en cours : 2 saisons, saison 3 annoncée.

 

http://www.tvqc.com/wp-content/uploads/2013/05/following_girl640_s640x427.jpg

 

 

Saison 1 :

 

   C’est le pitch de cette nouvelle série qui m’a attiré en premier lieu : un serial killer a réuni au fil des ans de multiples « suiveurs » dans une sorte de secte de tueurs illuminée par la personnalité d’Edgar Allan Poe, et manigance tout un stratagème afin de sortir de prison, retrouver son fils et sa femme, et se venger de l’agent du FBI qui l’a mis en prison (et qui, accessoirement, lui a aussi piqué sa femme).

 

http://www.serial-viewer.com/wp-content/uploads/2013/03/The-following.jpg

   J’ai toujours apprécié les histoires de tueurs charismatiques et manipulateurs ainsi que les jeux de piste entre la police et les serial killer, et c’est pourquoi j’ai vaincu pour cette série mon aversion pour les polars et les séries policières. Et cette série a été une bonne découverte pour plusieurs raisons. Kevin Bacon, d’abord, qu’il fait plaisir de retrouver sur le petit écran dans le rôle d’un ancien inspecteur rattrapé par son passé (la torture psychologique est définitivement quelque chose qui va bien à son physique). Je cite Bacon, mais le reste du casting n’est pas en reste, notamment Valorie Curry que je trouve très efficace et même James Purefoy qui ne payait pas de mine dans les premières images comme gros méchant tueur, mais qui au final se révèle assez glaçant et inquiétant.

 

  Autre point positif : l’évolution de son intrigue. J’apprécie de retrouver dans cette série un vrai aspect feuilletonnant, qui nous donne l’impression d’aller quelque part et d’avancer dans l’histoire. Trop souvent dans les séries modernes, l’histoire en fil rouge n’avance que trop lentement et les épisodes démarrent dans une situation similaire à celle de l’épisode précédent. Ici, les choses changent vite, concernant les enlèvements, les lieux, les enquêtes, les suspects recherchés ou tout simplement les personnages encore en vie. Cet aspect feuilletonnant est clairement selon moi la réussite de ce polar.

http://www.justfocus.fr/wp-content/uploads/2013/01/the-following-james-purefoy.jpg

 

 

   Ce qui est curieux, c’est que les scénaristes qui créent donc ce point fort causent en même temps le gros défaut de la série : un manque cruel de vraisemblance. On ne peut manquer de s’énerver à chaque épisode – regardez-en deux-trois, franchement, vous verrez, je parie que ça vous le fera – sur les policiers les plus crétins qu’il nous ait été donné de voir à la télévision. Si on ne compte pas Ryan Hardy (le fameux Kevin Bacon) et deux-trois de ses copains, le reste est un rassemblement d’incompétents qui me font penser aux pnj mal gérés des mauvais jeux de fps (vous savez, ces personnages qui ne bougeaient même pas d’un pouce alors qu’on venait de tirer dans la jambe de leur voisin). Ici, les policiers sont adeptes des mauvaises décisions, et en plus les réitèrent à chaque fois ! Faisons des groupes de 1, oh bah oui, ça a été tellement payant quand votre collègue s’est fait torturer à cause de cela ! (A sa décharge, Kevin Williamson, le créateur de la série, a bossé sur Scream et Souviens-toi l’été dernier, ce qui doit avoir ce genre d’incidence sur notre façon de penser). N’enquêtons pas sur tous les visiteurs qui sont venus consulter Joe Carroll en prison alors que manifestement TOUS ses adeptes sont passés le voir. Non, aller voir un serial killer emprisonné et lui jurer fidélité n’a rien de grave. Mais ne nous étonnons pas alors quand les mêmes visiteurs viendront curieusement nous poignarder dans notre sommeil… Ne laissons qu’un mec devant la porte de la personne qu’on protège, c’est pas comme si on avait déjà fait ça deux fois pour des témoins qui ont été enlevés ou tués. Et mieux, mieux, ne déployons toutes nos forces (hélicos, centaines d’agents, etc.) dont on parle à chaque début d’affaire QUE lorsque tout s’est déjà passé ! Disons-le tout de suite : habituez-vous rapidement à voir sans arrêt les mêmes trois agents intervenir sur le terrain face à des tueurs deux fois plus nombreux et préparés qu’eux alors qu’une fois l’intervention finie une centaine d’agents quadrilleront la zone sans raison.

 

  Je m’emporte, je m’emporte, mais je crois que c’est vraiment obligatoire devant l’incohérence et la stupidité des décisions des autorités dans cette série. Et c’est vraiment dommage car la série a de grandes qualités à côté, ne serait-ce qu’une tension bien réussie, qui la font suivre avec plaisir.

 

  La fin de saison appelle directement une nouvelle saison, ce qui peut paraître surprenant puisque le pitch de départ n’est plus vraiment relançable. Mais bon, Homeland nous avait déjà fait le coup, et avec succès.

 

 

http://www.pensees-critiques.fr/wp-content/uploads/2013/07/The-Following-Personnages.jpg

Liste des episodes de la saison 1 :

1x01 Pilot

1x02 Chapter 2

1x03 The Poet’s Fire

1x04 Mad Love

1x05 The Siege

1x06 The Fall

1x07 Let Me Go

1x08 Welcome Home

1x09 Love Hurts

1x10 Guilt

1x11 Whips & Regrets

1x12 The Curse

1x13 Havenport

1x14 The End is Near

1x15 The Final Chapter

 

Saison 2 :
  Dans mon article sur la saison 1, j’avais manifesté mon scepticisme concernant une saison 2. Et bien j’avais raison… Malgré quelques bonnes idées, la saison ne tient pas la route. Ca partait déjà mal avec un procédé que je déteste à la télévision, qui est le « non mais en fait c’était pas vrai » qui annule toute la situation finale de la saison 1. Ce procédé trop facile montre une écriture scénaristique trop décevante, alors même que la progression de l’histoire était le point fort de la première saison. De plus, l’intrigue tarde vraiment à démarrer : Joe Carroll étant exilé et certains followers agissant seuls, il n’y a pas vraiment de grand plan manigancé mais juste une introduction poussive. Carroll ne fera pas office de leader charismatique et manipulateur comme dans la saison 1 puisqu’il va, comme le spectateur un peu las, suivre le cours des événements tels qu’ils arrivent à lui, avec des décisions totalement stupides parfois. A côté de lui, une nouvelle venue plutôt intéressante et deux jumeaux totalement tarés. Ces nouveaux tueurs marquent vraiment le point positif de la saison, et un des seuls selon moi.
  Du côté des gentils, on a enfin des interventions policières intelligentes et ça fait plaisir. Mais à côté de cela les trois héros naviguent entre décisions idiotes (« tiens, et si je partais seul à sa recherche en balançant mon portable par la fenêtre pour ne pas pouvoir appeler si je le trouve ? »)  et états d’âmes peu subtils. Le côté obscur les guette, et on comprend l’idée mais elle est connue et reconnus, et qui plus est pas totalement bien traitée.
  Les références à Poe ont disparu : pour cette saison, c’est la religion qui sera le thème fondamental avec un Joe Carroll (JC…) jouant au prêcheur de secte. Là encore, c’est peu crédible et peu intéressant, et les passages dans la secte de Korban traînent vraiment en longueur.
  Une saison très décevante donc, plus mauvaise que la première qui était pourtant juste un peu meilleure que moyenne. Pas vraiment envie de suivre la prochaine donc, pourtant annoncée.

Liste des episodes de la saison 2 :http://lejournaldessorties.com/wp-content/uploads/2013/11/KEVIN-bacon-the-following.jpg
2x01 Resurrection
2x02 For Joe
2x03 Trust Me
2x04 Family Affair
2x05 Reflection
2x06 Fly Away
2x07 Sacrifice
2x08 The Messenger
2x09 Unmasked
2x10 Teacher’s Pet
2x11 Freedom
2x12 Betrayal
2x13 The Reaping
2x14 Silence
2x15 Forgive

Article mis à jour en juin 2014.

Par Robert Mudas.

Partager cet article

Repost 0
Published by Robert Mudas - dans Séries télévisées
commenter cet article

commentaires

Contact

Participations, encouragements, insultes...
ludiculture@yahoo.fr

Rechercher